Bourse > General electric > General electric : General Electric abaisse ses perspectives, l'Europe pèse
GENERAL ELECTRICGENERAL ELECTRIC GNE - US3696041033GNE - US3696041033
29.330 € +1.45 % Temps réel Euronext Paris
29.320 €Ouverture : +0.03 %Perf Ouverture : 29.790 €+ Haut : 29.230 €+ Bas :
28.910 €Clôture veille : 10 156Volume : +0.00 %Capi échangé : 309 231 M€Capi. :

General electric : General Electric abaisse ses perspectives, l'Europe pèse

Profits en ligne et commandes en hausse pour General ElectricProfits en ligne et commandes en hausse pour General Electric

(Reuters) - General Electric a abaissé vendredi sa prévision de croissance du bénéfice de ses activités industrielles, arguant de la faiblesse en Europe et du recul des ventes de turbines.

Le conglomérat américain, premier constructeur mondial de moteurs d'avions et de turbines électrique, anticipe désormais une croissance du bénéfice de sa branche industrielle proche de 10%, contre une croissance supérieure à 10% prévue précédemment.

Cette annonce fait chute le titre General Electric, qui perd 4% à 21,74 dollars en milieu de journée.

Le groupe a publié des résultats trimestriels en hausse de 16% et conformes aux estimations des analystes, à la faveur d'une hausse de ses ventes de moteurs d'avions et de son désengagement de NBC Universal.

Sur les trois premiers mois de l'année, le chiffre d'affaires a atteint 35 milliards de dollars, légèrement supérieur au consensus Thomson Reuters I/B/E/S qui était à 34,51 milliards.

"Le fait qu'ils aient battu le consensus pour le chiffre d'affaires est important car il y a des inquiétudes actuellement sur la croissance des ventes des firmes industrielles", relève Jack Degan, gérant chez Harbor Advisory à Portsmouth (New Hampshire).

General Electric a livré 596 moteurs d'avions de ligne au cours du trimestre, faisant bondir de 9% les bénéfices réalisés par sa division aviation. Le groupe a récemment signé un accord avec Boeing pour fournir les moteurs du 777.

Le carnet de commandes, indicateur des ventes futures, a progressé à 216 milliards de dollars contre 210 milliards au quatrième trimestre 2012.

Le groupe a annoncé qu'il réduirait ses coûts d'un milliard de dollars cette année pour compenser la baisse des ventes.

GE a fait état d'un bénéfice de 3,53 milliards de dollars au premier trimestre, soit 34 cents par action, contre 3,03 milliards (29 cents/action) un an plus tôt.

Hors éléments exceptionnels, le résultat par action ressort à 35 cents par action, comme attendu par les analystes selon le consensus établi par Thomson Reuters I/B/E/S.

Lors de la vente de ses 49% dans NBC Universal en février, GE avait annoncé qu'il utiliserait le produit de cession à son programme de 18 milliards de dollars de rachats de titres et de versement de dividendes.

Ce montant inclut 10 milliards de dollars d'actions que l'entreprise prévoit de racheter et le versement de dividendes trimestriels que GE a revu en hausse en décembre, passant de 12% à 19 cents par action.

L'assemblée générale de GE aura lieu la semaine prochaine à la Nouvelle-Orléans et certains analystes s'attendent à une déclaration sur la politique de dividende à cette occasion.

GE a également annoncé qu'il souhaitait développer ses activités industrielles et manufacturières, marquant un retour aux sources. Il a ainsi acquis en avril le fabricant de pompes pour l'industrie pétrolière Lufkin Industries afin de renforcer sa présence dans un secteur en forte croissance.

Ernest Scheyder, Véronique Tison, Constance de Cambiaire pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2013 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...