Bourse > General electric > General electric : Electrolux proche du rachat de l'électroménager de GE
GENERAL ELECTRICGENERAL ELECTRIC GNE - US3696041033GNE - US3696041033
29.390 € +1.66 % Temps réel Euronext Paris
29.320 €Ouverture : +0.24 %Perf Ouverture : 29.790 €+ Haut : 29.230 €+ Bas :
28.910 €Clôture veille : 10 499Volume : +0.00 %Capi échangé : 309 863 M€Capi. :

General electric : Electrolux proche du rachat de l'électroménager de GE

Electrolux proche du rachat de l'électroménager de GEElectrolux proche du rachat de l'électroménager de GE

NEW YORK/STOCKHOLM (Reuters) - Electrolux est sur le point de conclure un accord portant sur le rachat de la division d'électroménager de General Electric pour un montant de plus de 2,5 milliards de dollars (1,9 milliard d'euros), ont déclaré à Reuters des personnes proches du dossier.

Les deux groupes peaufinent actuellement les termes définitifs de l'accord qui pourrait être annoncé dès la semaine prochaine, ont dit ces sources, qui n'ont pas souhaité être identifiées. Les discussions sont en cours et les sources ont prévenu que la finalisation de l'accord pourrait prendre plus longtemps.

L'action Electrolux gagnait 5% à quelques minutes de la clôture.

Des représentants de GE et d'Electrolux n'ont pas souhaité commenter ces informations.

La division électroménager de GE, qui a généré avec la branche éclairage un chiffre d'affaires de 8,3 milliards de dollars en 2013, pourrait permettre au groupe suédois de s'étendre au-delà du marché européen, actuellement moins dynamique que le marché nord-américain.

Electrolux, numéro deux mondial de l'électroménager derrière Whirlpool, propose ses produits sous sa propre marque ainsi que sous les marques Frigidaire, AEG et Zanussi.

GE avait confirmé en août qu'il évaluait ses choix stratégiques pour son électroménager, évoquant en particulier des discussions avec Electrolux et d'autres.

Ce segment pourrait valoir entre deux et 2,5 milliards de dollars, avaient dit des sources précédemment.

GE avait mis ces activités en vente en 2008 mais la récession mondiale n'avait pas permis à l'affaire d'aboutir. GE avait alors choisi d'investir un milliard de dollars pour les rendre plus compétitives.

Mais la filiale reste pratiquement focalisée sur les Etats-Unis et manque d'envergure internationale et GE pense qu'elle serait valorisée d'être intégrée à un géant mondial tel qu'Electrolux, a dit l'une des sources.

(Soyoung Kim, Sven Nordenstam et Lewis Krauskopf, Mathilde Gardin pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Copyright © 2014 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...