Bourse > Futuren > Futuren : Invest Securities souligne le risque "considérablement accru"
FUTURENFUTUREN FTRN - FR0011284991FTRN - FR0011284991
0.750 € -2.60 % Temps réel Euronext Paris
0.770 €Ouverture : -2.60 %Perf Ouverture : 0.770 €+ Haut : 0.750 €+ Bas :
0.770 €Clôture veille : 72 124Volume : +0.03 %Capi échangé : 167 M€Capi. :

Futuren : Invest Securities souligne le risque "considérablement accru"

(Tradingsat.com) - Invest Securities a modifié vendredi sa recommandation sur Theolia d' "Achat spéculatif" à "Sous-revue", le courtier considérant que "le risque s'est considérablement accru sur la valeur". Invest Securities souligne en effet le problème des obligations convertibles échangeables en actions nouvelles ou existantes (OCEANEs) que Theolia n'a pas les moyens de rembourser.

Le groupe éolien a publié jeudi des comptes annuels marqués par une hausse du chiffre d'affaires (98,5 millions d'euros contre 67,7 millions d'euros en 2012) mais une détérioration des résultats avec une perte opérationnelle de -4,5 millions d'euros (contre +0,5 million d'euros en 2012) et une perte nette part du groupe de -41,2 millions d'euros (contre -34,2 millions d'euros).

Depuis l'échec de l'offre l'offre publique d'achat lancée sur le groupe au cours de l'été 2013, le principal défi de Theolia reste de faire face à l'échéance de remboursement anticipé de son emprunt convertible le 1er janvier 2015.

L'emprunt obligataire convertible s'élève à 119,0 millions d'euros au 31 décembre 2013, contre 109,4 millions d'euros au 31 décembre 2012. En cas de demande de remboursement anticipé de l'ensemble des OCEANEs en circulation, le montant maximum à rembourser le 1er janvier 2015 serait de 125,8 millions d'euros.

Mais alors que la société considère qu'il est hautement probable que les obligataires choisissent l'option du remboursement anticipé, elle considère qu'elle serait, dans sa situation actuelle, dans l'impossibilité de régler cette somme dans son intégralité.

En conséquence, Theolia travaille actuellement sur plusieurs scenarii dont la réalisation d'une augmentation de capital, l'émission d'une nouvelle dette à maturité étendue, la renégociation des termes de son emprunt convertible, la cession d'actifs, ainsi que la proposition d'une offre publique alternative (à celle initiée par Macquarie ayant échoué à l'été 2013).


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...