Bourse > Focus home int > Focus home int : "Nous sommes sur une tendance très positive"
FOCUS HOME INTFOCUS HOME INT ALFOC - FR0012419307ALFOC - FR0012419307
27.140 € -1.60 % Temps réel Euronext Paris
27.580 €Ouverture : -1.60 %Perf Ouverture : 27.590 €+ Haut : 27.100 €+ Bas :
27.580 €Clôture veille : 6 113Volume : +0.13 %Capi échangé : 129 M€Capi. :

Focus home int : "Nous sommes sur une tendance très positive"

Le 3e éditeur français de jeux vidéo entre en Bourse le 16 févrierLe 3e éditeur français de jeux vidéo entre en Bourse le 16 février

(Tradingsat.com) - Focus Home Interactive, 3e éditeur français de jeux vidéo derrière Gameloft et Ubisoft, entre en Bourse le 16 février. Cédric Lagarrigue, directeur associé et membre du Directoire du Groupe, exprime sa grande confiance dans le positionnement et les perspectives du Groupe.

TradingSat : Vous jouez dans la cour des grands depuis quelques années maintenant. Qu’est-ce qui vous différencie des majors de l’industrie du jeu vidéo ?

Cédric Lagarrigue : Tout d’abord, je voudrais dire un mot sur notre histoire. Nous avons commencé en 2000 en tant que distributeur, en se focalisant sur les jeux sur PC et en téléchargement, et ne sommes devenus éditeur que depuis 2005. Focus Home Interactive s’est ensuite positionné, en 2009, sur les jeux pour consoles. Mais à la différence des gros acteurs comme Ubisoft, nous avons fait le choix dès le début de ne pas ouvrir de filiales dans le monde entier, et de nous concentrer sur toutes les opportunités liées à l’internationalisation de la communication, de la digitalisation et de la distribution. Par ailleurs, nous externalisons la création de nos jeux et travaillons avec 15 studios, majoritairement Français. En dehors de la création, tous les métiers sont intégrés chez nous, du financement des jeux à leur commercialisation. Notre particularité, c’est aussi d’avoir su anticiper très tôt l’importance de la vente dématérialisée.

TradingSat : Focus Home Interactive entre en Bourse le 16 février prochain. Quels sont vos atouts pour séduire les investisseurs ?

Cédric Lagarrigue : Notre Société est reconnue aujourd’hui dans le monde entier où nous avons réussi à nous imposer. Nous avons dégagé une croissance moyenne de près de 30% sur les trois dernières années. En 2014, la performance est explosive avec un chiffre d’affaires attendu autour des 43/44 millions d’euros, soit une progression de plus de 60% par rapport à 2013. Aujourd’hui, nous sommes sur une tendance très positive. La répartition de notre chiffre d’affaires est assez comparable à celle d’une major : plus de 30% aux Etats-Unis, 40% en Europe hors France...

Nous avons confirmé la réussite de notre modèle, qui est complètement atypique par rapport aux éditeurs traditionnels. Beaucoup de leviers vont être actionnés ces prochains mois, ce qui nous permet d’être extrêmement confiants dans notre positionnement sur le marché et les perspectives qui s’offrent à nous. Par ailleurs, au-delà de la croissance, nous affichons une rentabilité solide inscrite dans la durée : au premier semestre 2014, notre marge d’exploitation était de près de 15%. Enfin, un dernier atout pour les investisseurs : notre volonté de mettre en œuvre une politique régulière de versement de dividendes qui pourrait atteindre, sans que cela constitue un engagement, 50% de notre résultat.

TradingSat : Vos concurrents dépensent des dizaines de millions d’euros, des centaines parfois, dans le développement d’un jeu vidéo. Quel est le budget moyen chez Focus ?

Cédric Lagarrigue : Il faut savoir que les majors de l’industrie se concentrent sur un faible nombre de « blockbusters », qui sont souvent lancés en fin d’année. Chez Focus, nous arrivons à éditer des jeux de très bonne qualité avec des budgets extrêmement faibles, autour de 2/2,5 millions d’euros hors publicité et fabrication, soit plus de dix fois inférieurs aux budgets moyens des majors. Notre catalogue de jeux est très varié, il s’adresse aussi bien aux « gamers » (joueurs intensifs, ndlr) qu’au grand public. Je pense notamment à Farming Simulator, dont la version 2015 va être assez spectaculaire. Par ailleurs, un nouvel épisode de Blood Bowl, qui a été notre premier jeu vendu à plus d’un million d’exemplaires lors de sa sortie en 2009, est également très attendu. A noter enfin que sur les trois dernières années, 80% des titres Focus Home Interactive étaient rentables dans les six mois suivants leur lancement.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...