Bourse > Eutelsat communic. > Eutelsat communic. : Semestriels en baisse, mais objectifs confirmés
EUTELSAT COMMUNIC.EUTELSAT COMMUNIC. ETL - FR0010221234ETL - FR0010221234
17.685 € -0.98 % Temps réel Euronext Paris
17.870 €Ouverture : -1.04 %Perf Ouverture : 17.870 €+ Haut : 17.610 €+ Bas :
17.860 €Clôture veille : 297 025Volume : +0.13 %Capi échangé : 4 117 M€Capi. :

Eutelsat communic. : Semestriels en baisse, mais objectifs confirmés

tradingsat

(CercleFinance.com) - Eutelsat a terminé le premier semestre (courant de fin juin à fin décembre) de son exercice 2013/2014 sur un résultat net attribuable au groupe en baisse de 17,5% à 147,3 millions d'euros (0,67 euro par action). L'opérateur satellitaire français évoque notamment les conséquences du “manque de capacités”. Les objectifs ont toutefois été confirmés.

Le groupe a enregistré, sur la période, un chiffre d'affaires de 647,4 millions d'euros en hausse de 2,2%. A taux de change constant et hors revenus non récurrents, la progression est de 3,1%, chiffre 'en ligne avec nos objectifs', indique la direction.

Son excédent brut d'exploitation, soit EBITDA selon l'acronyme anglais de l'agrégat, s'est tassé de 0,1% à 501,3 millions, d'où une marge en recul de 1,8 point de pourcentage à 77,4%.

Le carnet de commandes, en léger retrait de 0,9%, s'établit à 5,3 milliards d'euros.

PDG du groupe, Michel de Rosen estime ces résultats en ligne avec les objectifs fixés.

'La croissance du nombre de chaînes diffusées par le Groupe sur ses positions phares de télédiffusion confirme la bonne orientation des Applications Vidéo, notre premier marché. L'évolution du chiffre d'affaires reste toutefois contrainte par le manque de capacités disponibles - situation qui s'améliorera avec le déploiement prochain de nouveaux satellites', a-t-il précisé.

En fin de période, la dette nette du groupe était de 2,8 milliards d'euros, en hausse de 6,9% sur un an.

L'acquisition du groupe mexicain Satmet a été finalisée le 1er janvier dernier. 'Avec cette opération, Eutelsat change de dimension en Amérique latine et accroît une exposition déjà importante sur les marchés de plus forte croissance', estime M. de Rosen.

Le PDG a aussi confirmé les objectifs pour l'exercice en cours, 'malgré l'impact de l'issue du litige (avec SES, ndlr) à la position orbitale 28,5° Est et le report du lancement des satellites Express-AT1 et Express-AT2'.

Au terme de l'exercice 2013/2014, la croissance organique devait dépasser 2,5%, et la marge d'EBITDA devrait se situer 'autour de 77% pour chaque exercice jusqu'en 2016'.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...