Bourse > Eutelsat communic. > Eutelsat communic. : Crédit Suisse reprend le suivi, mais est neutre
EUTELSAT COMMUNIC.EUTELSAT COMMUNIC. ETL - FR0010221234ETL - FR0010221234
18.005 € +0.87 % Temps réel Euronext Paris
17.870 €Ouverture : +0.76 %Perf Ouverture : 18.060 €+ Haut : 17.825 €+ Bas :
17.850 €Clôture veille : 562 266Volume : +0.24 %Capi échangé : 4 191 M€Capi. :

Eutelsat communic. : Crédit Suisse reprend le suivi, mais est neutre

tradingsat

(CercleFinance.com) - Dans le cadre d'une note sectorielle sur les opérateurs satellitaires, Crédit Suisse a repris ce matin la couverture du titre du groupe français Eutelsat avec un conseil 'neutre'. En dépit de leur opinion positive du secteur dans son ensemble, les analystes considèrent Eutelsat comme l'un des groupes les plus exposés aux dépenses du ministère américain de la Défense et aux surcapacités en Afrique et au Moyen-Orient. L'objectif de cours est fixé à 23 euros.

En ligne avec l'indice CAC 40, inchangé à cette heure, l'action Eutelsat reste neutre à 22,8 euros ce matin.

Selon les analystes, 'les perspectives de croissance des ventes des opérateurs satellitaires vont s'améliorer en 2014'. En effet, l'année 2013 s'est révélée difficile alors que le Pentagone réduisait ses dépenses, que des échecs de lancement ont retardé la mise en service de satellites, et que l'Afrique et le Moyen-Orient souffraient de surcapacités. De ce fait, les opérateurs ont généralement révisé en baisse leurs objectifs de chiffre d'affaires.

Mais en 2014, la rigueur budgétaire américaine devrait se détendre et 'nous continuons à anticiper que la demande de capacités mondiale satellitaires va dépasser l'offre à partir de 2015', écrit Crédit Suisse.

Mais pour Eutelsat, la donne est différente. 'De notre point de vue, Eutelsat ne dispose pas de la capacité satellitaire nécessaire pour faire progresser ses ventes de 5 à 10% dans les six mois qui viennent', indique la note. Même si les dépenses de l'armée américaine ne devraient pas subir les effets du “sequester” budgétaire comme l'an dernier, l'exposition du groupe au Pentagone reste un facteur de risque, de même que celle en Afrique et au Moyen-Orient.

Crédit Suisse rappelle aussi que le groupe français avait lancé un avertissement sur la progression de ses ventes en juillet dernier.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...