Bourse > Eurosic > Eurosic : Anr stable à 36,13 euros, levée de fonds en vue
EUROSICEUROSIC ERSC - FR0000038200ERSC - FR0000038200
37.100 € +0.27 % Temps réel Euronext Paris
37.100 €Ouverture : 0.00 %Perf Ouverture : 37.100 €+ Haut : 37.100 €+ Bas :
37.000 €Clôture veille : 20Volume : +0.00 %Capi échangé : 1 833 M€Capi. :

Eurosic : Anr stable à 36,13 euros, levée de fonds en vue

tradingsat

(CercleFinance.com) - Eurosic fait part ce matin d'une légère hausse de ses loyers au 1er semestre, mais d'une chute du résultat net part du groupe en raison notamment de la restructuration de sa dette et de moindres reprises de provision. Passé sous le contrôle de Batipârt qui mène une OPA, le groupe confirme le lancement prochain d'une augmentation de capital (avec maintien du DPS, et à une prix d'au moins 34,30 euros) qui financera à demi l'accroissement sensible de son patrimoine.

“Le premier semestre 2011 restera un moment particulier dans la vie de la société avec la recomposition de l'actionnariat qui va permettre une nouvelle phase de développement. Une première opération en cours de négociation, pour augmenter le patrimoine de plus de 25% l'illustre”, a déclaré le PDG Jean-Eric Vimont.

La société foncière est maintenant contrôlée à 52% par Monroe, un holding émanant de Batipart qui a racheté leurs parts à d'anciens actionnaires à 34,30 euros par titre. Le 4 juillet dernier, Monroe a lancé une OPA sur 25% de plus du capital d'Eurosic au même prix.

Au terme de son 1er semestre, la foncière a enregistré des revenus locatifs stables de 39,8 millions d'euros (+ 0,2%). Dans le détail, les revenus tirés de la location de bureaux (28,6 millions d'euros, + 7%) sont en hausse grâce à l'entrée en vigueur de nouveaux baux plus avantageux.

Du côté des actifs de diversification (11,2 millions d'euros de vente, - 13,6%), la baisse constatée résulte de la cession partielle des Center Parcs réalisée en octobre dernier. A périmètre constant, l'activité serait stable.

Le cash flow courant semestriel a baissé sur le semestre de 10,3% à 16,8 millions d'euros, soit 0,94 euro par action. “Cette évolution provient essentiellement de la cession des titres Cicobail dont les dividendes représentaient 1,5 million d'euros au premier semestre 2010”, indique le groupe.

L'EBITDA (résultat d'exploitation avant intérêts, impôts, dettes et amortissements) a reculé de 4,2% à 34 millions d'euros, la marge correspondante reculant de 7,4 points à 85,3 points. Le résultat opérationnel chute de 31% à 42,3 millions d'euros, la perte financière ayant grimpé de 17,1 à 31,7 millions d'euros. Sur le semestre, le résultat net part du groupe chute donc de 76% à 10,6 millions d'euros.

En cause : une reprise de provision de 28 millions d'euros, contre 45,3 millions d'euros un an plus tôt et les conséquences de la restructuration d'un crédit non syndiqué de 580 millions d'euros (- 14,3 millions d'euros).

La dette nette du groupe se situe maintenant à 786 millions d'euros, un niveau stable portant une charge d'intérêt moyenne de 4,80%, contre 4,58% à fin 2010. Mais sa maturité moyenne a progressé de 6 mois environ à 4,5 ans.

Le groupe chiffre la valeur hors droits de son patrimoine immobilier à 1.413,3 millions d'euros. L'actif net réévalué 'triple net' se situait, au 30 juin, à 36,13 euros par action, niveau pratiquement stable par rapport aux 36,11 euros constatés à fin 2010.

En guise de perspectives, Eurosic souligne le taux d'occupation de ses locaux, proche de 100%. Il confirme sa précédente prévision d'une progression du cash-flow courant de plus de 5% en 2011.

“Eurosic est entrée le 4 juillet dernier en discussions exclusives jusqu'au 31 juillet 2011 avec GE Capital Real Estate France pour l'acquisition d'un portefeuille d'immeubles de bureaux valorisé à 346 millions d'euros, droits inclus”, indique le groupe. Il s'agit essentiellement d'immeubles de bureaux récents situés par exemple à Toulouse, Nantes, Lyon et en première couronne parisienne.

“Cette acquisition serait financée pour moitié par une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription (DPS) et à un prix de souscription qui ne sera pas inférieur au prix de l'offre publique volontaire annoncée par Monroe, filiale de Batipart, soit 34,30 euros par action”, confirme le groupe.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...