Bourse > Europcar > Europcar : Devenu neutre, Morgan Stanley reste prudent
EUROPCAREUROPCAR EUCAR - FR0012789949EUCAR - FR0012789949
9.126 € -0.80 % Temps réel Euronext Paris
9.172 €Ouverture : -0.50 %Perf Ouverture : 9.229 €+ Haut : 9.082 €+ Bas :
9.200 €Clôture veille : 79 541Volume : +0.06 %Capi échangé : 1 309 M€Capi. :

Europcar : Devenu neutre, Morgan Stanley reste prudent

tradingsat

(CercleFinance.com) - Morgan Stanley a révoqué ce matin son conseil vendeur de 'sous-performance' sur l'action Europcar au profit d'une position neutre de 'performance en ligne', essentiellement pour des raisons de valorisation. En effet, les analystes restent très prudents sur les perspectives du loueur de véhicules français, numéro un en Europe, ce qui les dissuade de se montrer plus agressifs. Morgan Stanley évoque notamment des marchés difficiles, tant d'un point de vue cyclique que structurel. L'objectif de cours associé reste fixé à dix euros.

A la Bourse de Paris ce matin, l'action Europcar prend 1,5% à 9,5 euros, en ligne avec la tendance générale.

Le changement de pied des analystes de Morgan Stanley tient uniquement à la valorisation du titre par rapport aux valeurs comparables : après sa baisse (- 23% depuis le début de l'année), le titre Europcar se traite sur la base d'un PER 2017 de 8,5 fois, en ligne avec les valeurs américaines qui s'échangent entre 8 et 9 fois ce même ratio. Bref, 'la prime de 40% que présentait l'action Europcar sur ses pairs a disparu', constate une note de recherche.

Pour autant, l'objectif de cours ne change pas, Morgan Stanley décelant toujours des risques baissiers. En effet, les analystes s'attendent à ce qu'Europcar n'atteigne pas son objectif de marge d'EBITDA en 2017 : selon les analystes, sa marge a atteint un pic en 2015 à 11,7%, niveau déjà supérieur à celui de ses pairs qui rend ambitieux l'objectif 2017 de 13%.

La note de recherche souligne également la pression qui s'exerce actuellement sur les prix des véhicules de seconde main en Europe (+ 5% en Allemagne, mais - 6% au Royaume-Uni), soit un 'tableau d'ensemble mitigé'. Sachant, rappelle Morgan Stanley, qu'une baisse de 1% des prix des voitures d'occasion pénalise d'environ 23% les bénéfices par action dans le secteur.

De plus, redoute Morgan Stanley, 'les coûts de financements vont probablement s'orienter à la hausse', dans de ceux des constructeurs automobiles.

Enfin et peut-être surtout, les loueurs de véhicules font selon Morgan Stanley face à des défis aussi structurels que cycliques. 'Europcar bénéficie d'une position forte (environ 19% de part de marché en Europe) dans des marchés finaux en phase de reprise. Mais la concurrence est rude, son pouvoir de fixation des prix est faible, et l'offre (de véhicules de seconde main) illimitée', tranche la note de recherche.

Certes, de nouvelles formes de mobilité émergent. Mais les plateformes de partage de véhicules, du genre de Blablacar, en captent une bonne partie et 'semblent prendre des parts de marché aux loueurs traditionnels'.

On notera, par ailleurs et pour mémoire, qu'après l'acquisition de titres hors marché, Morgan Stanley a franchi en hausse le seuil des 5% du capital d'Europcar le 14 mars dernier, selon un avis publié par l'Autorité des marchés financiers.



Copyright (c) 2016 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...