Bourse > Euro disney > Euro disney : Forte volatilité, encore de gros volumes
EURO DISNEYEURO DISNEY EDL - FR0010540740EDL - FR0010540740
1.060 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris
1.060 €Ouverture : 0.00 %Perf Ouverture : 1.070 €+ Haut : 1.050 €+ Bas :
1.060 €Clôture veille : 36 560Volume : +0.00 %Capi échangé : 830 M€Capi. :

Euro disney : Forte volatilité, encore de gros volumes

Forte volatilité, encore de gros volumesForte volatilité, encore de gros volumes

(Tradingsat.com) - Forte volatilité pour le titre Eurodisney qui a ouvert en repli d'un peu plus de 3% à 6,57 euros avant de repartir de l'avant pour toucher un plus haut de 8 euros, soit un niveau de cours inconnu depuis le 11 juillet 2011. Vers 9h50, l'action de la société d'exploitation du site de Disneyland Resort Paris grimpait de plus de 10% à 7,6 euros dans des volumes toujours très étoffés d'environ 1 million de titres, portant son envolée à près de 80% en trois séances.

Le décollage de l'action s'est déclenché vendredi en réaction à un article du Time, selon lesquel The Walt Disney Company, la maison mère d'Eurodisney, dont elle contrôle 39,8% du capital, envisagerait une offre sur les actions qu'elle ne détient pas encore.

Sans minimiser les obstacles politiques à sa mise en oeuvre - Le groupe est lié depuis l'origine par une convention avec l'Etat et les collectivités locales pour assurer le développement de l'Est parisien -, l'hypothèse n'apparaît pas totalement saugrenue sur le plan financier.

Le réaménagement en 2005 des covenants lié à la situation financière difficile d'Eurodisney empêche en effet sa maison mère de percevoir d'importantes royalties et commissions. De plus, la politique d'investissement du groupe, très endetté, et qui a enregistré des pertes nettes sur 12 de ses 20 exercices, reste aujourd'hui dépendante des créanciers d'Euro Disney.

Ainsi, « l'acquisition de la société française dans son ensemble constituerait la première étape d'une stratégie de redressement global qui permettrait de bénéficier davantage du succès populaire du parc », écrivait vendredi le Time.

Disneyland Paris attire en effet plus de 15 millions de visiteurs chaque année, ce qui en fait l'une des destinations touristiques les plus importants d'Europe.

Selon les informations du Time, « dans les discussions menées en interne chez Disney, un rachat serait suivi par une augmentation des investissements dans le site afin de réduire la dette plus rapidement et d'augmenter le nombre d'attractions ». En plus des deux parcs à thèmes actuels (Disneyland et Walt Disney Studios), Disney pourrait construire un troisième parc sur le site d'ici à 2013 en veru de l'accord cadre avec l'Etat français, précise le journal.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...