Bourse > E.on se > E.on se : Hsbc relève son objectif à 20 euros
E.ON SEE.ON SE E.ON - DE000ENAG999E.ON - DE000ENAG999
8.050 € 0.00 %
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
8.240 €Clôture veille : -Volume : -Capi échangé : -Capi. :

E.on se : Hsbc relève son objectif à 20 euros

tradingsat

(CercleFinance.com) - Bien lire, dans la dépêche publiée le 11 juillet, qu'il s'agit de gigawatts et non de mégawatts, comme indiqué par erreur. Une version rectifiée suit - Les analystes de HSBC ont révisé en légère hausse (+5,3%) leur objectif de cours sur le titre du groupe énergétique allemand E.On, qui passe ainsi de 19 à 20 euros. Si la production photovoltaïque record pèse sur les marges électriques, le nouvel accord avec Gazprom constitue un soutien.

Selon le bureau d'études l'explosion de la production d'électricité d'origine photovoltaïque en Allemagne réduit le facteur de charge des centrales gaz à cycle combiné, ce qui pèse sur les prix de l'électricité en période de pointe - et donc sur les marges.

Rappelons que l'Internationales Wirtschaftsforum Regenerative Energien (IWR), institut munichois travaillant sur les énergies renouvelables, a indiqué que pour la première fois, les installations photovoltaïques d'Allemagne avaient produit plus de 20 gigawatts (GW) d'électricité le vendredi 25 mai dernier, avec une pointe de 22 GW à midi.

'Dans aucun pays au monde, les installations solaires n'ont produit plus de 20 GW auparavant', avait déclaré fin mai Norbert Allnoch, de l'IWR.

Berlin a effectivement mené ces dernières années d'importantes campagnes encourageant les investissements dans les énergies renouvelables, comme l'éolien et le solaire.

Mais rappelons que la semaine dernière, après la rénégociation de ses contrats d'approvisionnement gazier de long terme avec Gazprom, E.On a très sensiblement relevé ses prévisions financières pour 2012.

Après une perte nette de 1,16 euro en 2011 (+ 1,31 euro, pour le résultat net ajusté), les analystes de HSBC tablent cette année sur un bénéfice par action E.On de 2,19 euros. Il inclut les exceptionnels positifs liés à la renégociation avec Gazprom, comme celui de l'année 2011 intégrait les exceptionnels négatifs liés à la sortie du nucléaire de l'Allemagne. En 2013, HSBC table sur un chiffre normalisé de 1,68 euro.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés. Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...