Bourse > E.on se > E.on se : Attaque en justice la taxe nucléaire allemande
E.ON SEE.ON SE E.ON - DE000ENAG999E.ON - DE000ENAG999
8.050 € 0.00 %
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
8.240 €Clôture veille : -Volume : -Capi échangé : -Capi. :

E.on se : Attaque en justice la taxe nucléaire allemande

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le premier, E.On passe à l'attaque contre Berlin. Ce grand producteur d'énergie allemand avec RWE et EnBW a indiqué hier soir qu'il “acceptait” la décision de l'Etat fédéral visant à mettre fin à l'exploitation de centrales nucléaires en Allemagne moyennant une compensation financière “appropriée”. Le groupe annonce aussi qu'il attaque en justice la décision antérieure imposant une surtaxe sur l'électricité d'origine nucléaire, contrepartie d'une prolongation de la durée de vie des réacteurs remise en cause depuis lors.

Le producteur d'électricité et de gaz basé à Düsseldorf rappelle que le cadre de la politique énergétique de l'Allemagne est du ressort du gouvernement et du parlement. Il accepte donc la décision par laquelle le pays mettra fin au fonctionnement de ses dernières centrales nucléaires d'ici 2022.

E.ON, dont la stratégie industrielle est affectée par cette décision, table aussi sur une juste compensation financière “de plusieurs milliards d'euros”. Le groupe rappelle qu'il avait consenti des investissements afin de prolonger la durée de vie de ces centrales, selon la précédente politique fédérale. Il établira une estimation chiffrée des charges afférentes et la transmettra au gouvernement en espérant, par ces échanges, éviter d'en arriver à un conflit judiciaire. On sent poindre la menace.

Le groupe indique encore qu'il avait déjà considéré comme illégale la taxe décidée fin 2010 sur la prolongation des centrales nucléaires allemandes, édictée précédemment par Berlin qui a donc depuis changé d'avis depuis sur ce dernier point. Ce qui pose des questions juridiques.

E.On estime cette taxe “contreproductive” et pense qu'elle privera l'investissement énergétique des milliards d'euros qui seraient nécessaires à l'Allemagne pour transformer son système énergétique.

“Ce double fardeau revient également à faire subir à E.On un désavantage compétitif sur le marché européen” assure la société qui annonce donc une action en justice contre la taxe nucléaire.

A cette heure, ni RWE ni EnBW n'ont réagi de la sorte.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...