Bourse > Engie > Engie : Semestriels 'solides', objectifs confirmés
ENGIEENGIE ENGI - FR0010208488ENGI - FR0010208488
11.535 € -0.43 % Temps réel Euronext Paris
11.580 €Ouverture : -0.39 %Perf Ouverture : 11.620 €+ Haut : 11.460 €+ Bas :
11.585 €Clôture veille : 6 250 660Volume : +0.26 %Capi échangé : 28 091 M€Capi. :

Engie : Semestriels 'solides', objectifs confirmés

tradingsat

(CercleFinance.com) - GDF Suez a fait état jeudi de résultats de 1er semestre 'solides' lui permettant de confirmer ses objectifs annuels.

Le groupe énergétique continue de viser, à climat moyen et à régulation stable, un résultat net récurrent part du groupe entre 3,7 et 4,2 milliards d'euros sur 2012.

Sur les six premiers mois de l'année, son résultat net récurrent part du groupe s'est accru de 6% à 2,5 milliards d'euros.

Le chiffre d'affaires totalise 50,5 milliards d'euros, soit une progression brute de 10,6% par rapport au premier semestre 2011.

GDF Suez indique avoir profité de la poursuite de son développement à l'international, notamment en Amérique latine et en Asie.

Il mentionne également la forte progression de l'exploration-production et des ventes de GNL, ainsi que les bonnes performances de ventes de gaz naturel et des volumes distribués en France, à la faveur d'un climat plus rigoureux qu'en 2011.

Le groupe - qui a récemment conclu le rachat de l'électricien International Power - souligne qu'au 30 juin, sa dette nette s'établissait à 45,1 milliards d'euros.

Le ratio dette nette/Ebitda atteint 2,7, mais GDF Suez manifeste l'ambition de le ramener autour de 2,5 à fin 2012 grâce au programme d'optimisation du portefeuille, dont l'ampleur a été revue à la hausse de 10 à 13 milliards d'euros.

Pour le deuxième semestre, GDF Suez compte poursuivre son plan d'actions destiné à optimiser ses coûts 'dans un environnement économique qui s'annonce toujours difficile'.

GDF Suez, qui considère que la décision du gouvernement de limiter la hausse de juillet à 2% est insuffisante pour couvrir ses coûts d'approvisionnement, estime l'impact de la limitation de cette hausse à environ 30 millions d'euros sur son Ebitda (résultat brut d'exploitation) au troisième trimestre.

Le groupe confirme malgré tout sa perspective d'un dividende annuel ordinaire 'stable ou en croissance' par rapport à 2011.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...