Bourse > Engie > Engie : Le régulateur propose de lancer un nouveau compteur à gaz
ENGIEENGIE ENGI - FR0010208488ENGI - FR0010208488
11.935 € -0.08 % Temps réel Euronext Paris
11.950 €Ouverture : -0.13 %Perf Ouverture : 11.980 €+ Haut : 11.865 €+ Bas :
11.945 €Clôture veille : 5 661 520Volume : +0.23 %Capi échangé : 29 065 M€Capi. :

Engie : Le régulateur propose de lancer un nouveau compteur à gaz

Le régulateur propose de lancer un nouveau compteur à gazLe régulateur propose de lancer un nouveau compteur à gaz

PARIS (Reuters) - La Commission de régulation de l'énergie (CRE) a annoncé jeudi qu'elle proposait au gouvernement d'approuver le déploiement généralisé en France d'un nouveau compteur à gaz qui devrait permettre aux clients de réduire leur consommation.

Développé depuis 2007 par GrDF la filiale de distribution de GDF Suez, le projet doit aboutir au remplacement des compteurs de 11 millions de clients par des appareils "évolués", baptisés "Gazpar", permettant la transmission à distance des index de consommation réelle.

Le déploiement généralisé des nouveaux compteurs, qui dépend désormais d'une décision des ministres chargés de l'énergie et de la consommation, est prévu entre fin 2015 et 2022.

Le projet "Gazpar", "maillon nécessaire à une politique d'efficacité et de transition énergétique", "dynamisera les relations entre les clients et les fournisseurs au bénéfice des clients finals", a jugé la CRE dans une délibération publiée jeudi.

Le régulateur estime en particulier que le nouveau compteur, bien qu'entraînent dans un premier temps un surcoût annuel de 2 euros pour un client se chauffant au gaz, permettra une baisse de 1,5% de la consommation domestique correspondant à des gains de plus d'un milliard d'euros.

Ces gains compenseraient à eux seuls l'impact du coût du projet, Gazpar représentant pour GrDF un investissement total de 1,05 milliard d'euros.

Selon la CRE, Gazpar permettra à l'opérateur d'éviter un investissement de 371 millions d'euros pour remplacer les anciens compteurs et réduira ses coûts de fonctionnement de 500 millions, dont 390 millions liés à la réduction progressive du nombre de relèves sur sites.

Au Royaume-Uni et en Irlande, où des projets similaires ont été expérimentés, les réductions de consommation ont atteint 2% à 3%.

L'installation au sein de 35 millions de foyers français de nouveaux compteurs électriques communicants (Linky) est par ailleurs prévue d'ici à 2020.

Benjamin Mallet, édité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2013 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...