Bourse > Engie > Engie : La douceur de l'hiver a pesé dans les comptes trimestriels
ENGIEENGIE ENGI - FR0010208488ENGI - FR0010208488
13.100 € +2.95 % Temps réel Euronext Paris
12.880 €Ouverture : +1.71 %Perf Ouverture : 13.165 €+ Haut : 12.880 €+ Bas :
12.725 €Clôture veille : 8 159 010Volume : +0.34 %Capi échangé : 31 902 M€Capi. :

Engie : La douceur de l'hiver a pesé dans les comptes trimestriels

(Tradingsat.com) - GDF Suez a fait état ce lundi en séance d'une nette dégradation de ses performances financières au 31 mars 2014, l'énergéticien ayant été impacté par "un climat exceptionnellement doux en Europe".

Le chiffre d’affaires au 31 mars 2014 a atteint 22 818 millions d’euros, en recul de - 5,9% en brut et de -4,8% en organique, tandis que l'Ebitda s’élève à 4 225 millions d’euros, en recul de -15,6% en brut et de -11,5% en organique par rapport à 2013.

Corrigé de l’effet climat en France et du rattrapage tarifaire enregistré en 2013 qui pèsent pour 545 millions d’euros dans la variation négative, l’Ebitda est stable en organique par rapport à 2013.

Le résultat opérationnel courant1 s’élève à 3 130 millions d’euros, en recul de - 14,8 % en brut et de -10,4% en organique par rapport à fin mars 2013.

Corrigé de l’effet climat en France et du rattrapage tarifaire enregistré en 2013, le résultat opérationnel courant est en croissance organique de +5,9%, en ligne avec les indications annuelles du Groupe.

GDF Suez a également annoncé avoir réduit sa dette de 2,5 milliards d’euros, totalisant ainsi 26,7 milliards d’euros au 31 mars 2014, dont environ 0,9 milliard d’euros lié à l’impact positif sur le besoin en fond de roulement du climat en France.

Le ratio dette nette/Ebitda est à 2,18x, en dessous de l’objectif inférieur ou égal à 2,5x. A fin mars, le Groupe affiche un niveau élevé de liquidité à 18,5 milliards d’euros, dont 10,5 milliards d’euros de trésorerie.

Malgré un faible début d'année, la société est en mesure de confirmer ses objectifs financiers pour 2014, à savoir un résultat net récurrent part du Groupe compris entre 3,3 et 3,7 milliards d’euros, à climat moyen et régulation stable. Cet objectif repose sur une estimation d’Ebitda comprise entre 12,3 et 13,3 milliards d’euros.

Par ailleurs, GDF Suez prévoit des investissements nets de 6-8 milliards d’euros, ainsi qu'un ratio dette nette/Ebitda inférieur ou égal à 2,5x.

Quant au dividende, le Groupe prévoit un taux de distribution de 65-75%, avec un minimum de 1 euro par action, payable en numéraire.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...