Bourse > Engie > Engie : GDF Suez veut l'annulation de poursuites aux Etats-Unis
ENGIEENGIE ENGI - FR0010208488ENGI - FR0010208488
11.920 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
11.855 €Clôture veille : -Volume : 0.00 %Capi échangé : 29 029 M€Capi. :

Engie : GDF Suez veut l'annulation de poursuites aux Etats-Unis

GDF Suez ferait l'objet d'une enquête d'un régulateur américainGDF Suez ferait l'objet d'une enquête d'un régulateur américain

(Reuters) - La filiale américaine de GDF Suez est poursuivie par deux énergéticiens américains qui affirment qu'elle a manipulé le marché de l'électricité au Texas.

Dans un document déposé lundi auprès des tribunaux, GDF Suez explique qu'il réclame l'annulation des poursuites.

Par ailleurs, la Commodity Futures Trading Commission (CFTC) américaine enquête sur les pratiques de GDF Suez sur le marché de l'énergie texan depuis au moins la fin 2013, rapporte la publication professionnelle Energy Risk.

Ni GDF Suez ni la CFTC n'étaient disponibles dans l'immédiat pour s'exprimer à ce sujet.

GDF Suez est propriétaire de centrales électriques alimentées au charbon et au gaz naturel au Texas, d'une capacité de production totale de l'ordre de 4.000 mégawatts, dit encore l'article.

Les sociétés Aspire Commodities et Raiden Commodities avaient porté plainte en avril contre GDF Suez à Houston, la première affirmant avoir perdu une vingtaine de millions de dollars du fait des pratiques de GDF Suez et la seconde faisant mention de la perte de "sommes significatives".

Les plaignants accusent GDF Suez d'avoir intentionnellement rationné sa production en période de tensions sur l'offre pour faire monter les prix sur l'Ercot (Electric Reliability Council of Texas), l'organisme gérant le réseau d'électricité de la plus grande partie du Texas.

Puis GDF Suez a relancé sa production à ces prix ainsi gonflés pour en tirer des "profits excessifs et artificiels", poursuivent les plaignants.

Dans sa réponse datée du 23 juin, GDF Suez affirme avoir suivi scrupuleusement les règles de l'Ercot et ajoute que ses pratiques ont eu l'autorisation expresse de la Public Utilities Commission of Texas.

Aspire et Raiden affirment que ce rationnement présumé de production a créé "des prix artificiellement élevés sur les marchés de matières premières tels que l'IntercontinentalExchange", une place régulée par la CFTC.

Les investigations sont menées par les avocats du bureau de Chicago de la CFTC, poursuit la revue Energy Risk, qui cite des sources au fait du dossier. Elle ajoute que la CFTC a eu des entretiens avec des responsables de GDF Suez Energy North America, société basée à Houston.

(Scott DiSavino, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Joanny)

Copyright © 2014 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...