Bourse > Engie > Engie : UBS n'est plus à l'achat, Electrabel cité
ENGIEENGIE ENGI - FR0010208488ENGI - FR0010208488
11.935 € -0.08 % Temps réel Euronext Paris
11.950 €Ouverture : -0.13 %Perf Ouverture : 11.980 €+ Haut : 11.865 €+ Bas :
11.945 €Clôture veille : 5 661 520Volume : +0.23 %Capi échangé : 29 065 M€Capi. :

Engie : UBS n'est plus à l'achat, Electrabel cité

tradingsat

(CercleFinance.com) - UBS a changé son fusil d'épaule quant à l'action du groupe énergétique GDF Suez, sur laquelle le bureau d'études a doublement dégradé son opinion : le conseil d'achat a fait place à une position neutre, l'objectif de cours correspondant passant de 21 à 19,5 euros. Les analystes craignent que les prévisions du consensus quant à la croissance du groupe, à ses profits et à ses dividendes ne soient trop élevés. Le risque liés aux centrales nucléaires belges de sa filiale Electrabel est notamment cité.

A la Bourse de Paris où l'indice CAC 40 recule de 0,2%, l'action GDF Suez perd 1,7% à 18,6 euros.

Selon la note de recherche, 'les estimations du consensus quant à la croissance de GDF Suez pourraient se révéler optimistes, ce qui vaut également pour les bénéfices et les dividendes'.

A ce jour, UBS table sur un bénéfice par action GDF Suez de 1,20 euro cette année avant 1,30 euro en 2015, 1,24 euro en 2016 et 1,25 euro en 2017. Dans ce dernier cas, les analystes estiment que leur prévision est désormais inférieure de 15 à 20% à celle du marché.

Et encore : l'arrêt prolongé pour des opérations de vérification des réacteurs nucléaires belges d'Electrabel, Doel 3 et Tihange 2, est cité. Or selon les médias, les autorités belges pourraient décider “à l'automne” de l'arrêt définitif des unités en question.

Ce n'est pas le scénario central d'UBS, qui table sur un redémarrage des réacteurs pré-cités en janvier. Mais si cette éventualité se concrétisait néanmoins, UBS ramènerait se prévision de bénéfice par action 2017 à 1,16 euro.

Avec un dividende annuel de un euro, le taux de distribution des profits atteindrait en outre au moins 80%, ce qui ne présagerait donc pas d'un relèvement du coupon 'pendant quatre à cinq ans'.

Bref, les risques paraissant plus pesants, UBS a décidé de révoquer son conseil d'achat sur le titre GDF Suez.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...