Bourse > Engie > Engie : Les réactions d'analystes pèsent sur le titre
ENGIEENGIE ENGI - FR0010208488ENGI - FR0010208488
11.520 € -0.13 % Temps réel Euronext Paris
11.520 €Ouverture : 0.00 %Perf Ouverture : 11.700 €+ Haut : 11.475 €+ Bas :
11.535 €Clôture veille : 5 570 600Volume : +0.23 %Capi échangé : 28 054 M€Capi. :

Engie : Les réactions d'analystes pèsent sur le titre

tradingsat

(CercleFinance.com) - Au lendemain d'un plongeon de 11,3%, GDF Suez poursuit sa chute (-1,5% à 15,1 euros) alors que HSBC et Deutsche Bank ont dégradé leurs opinions sur le titre après l'avertissement lancé mercredi soir par le groupe énergétique.

HSBC est ainsi passé de 'neutre' à 'sous-pondérer', avec un objectif de cours réduit de 18 à 14 euros. L'intermédiaire met en avant des actifs européens mal placés dans un contexte de dégradation du marché, et juge le soutien du rendement 'insuffisant' à lui seul.

'Avec une note 'A' réaffirmée il y a peu par S&P et des émissions obligataires sous 1,5%, est-ce qu'un doublement de l'objectif de cessions démontre une logique financière incontestable?', s'interroge par ailleurs le courtier.

De son côté, Deutsche Bank a déclassé sa recommandation de 'achat' à 'conserver' avec un objectif de cours réduit de 23 à 18 euros. Il reconnaît que la faiblesse du marché de l'énergie, à l'origine de l'avertissement, s'avère bien plus marquée que ce qu'il pensait.

L'analyste estime toutefois que l'abondance de sa trésorerie devrait lui permettre d'assurer le versement d'un dividende, qui reste à des niveaux attractifs, même si le potentiel de reprise des titres dépend désormais de la capacité du groupe à profiter d'un éventuel redressement du marché, un scénario qui reste pour l'instant très hypothétique selon lui.

Pour Deutsche Bank, les principaux risques résident, à l'heure actuelle, dans la possibilité d'une perte de confiance des investisseurs dans la sécurité offerte par le dividende et dans des facteurs purement politiques en France ou en Belgique.

A l'inverse, de bonnes surprises potentielles pourraient inclure la vigueur du marché énergétique mondial ou des prix de cessions meilleurs que prévu pour les actifs voués à être cédés.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...