Bourse > Eneovia > Eneovia : Difficultés dans l'intégration de la filiale ERMA
ENEOVIAENEOVIA MLENE - FR0010535849MLENE - FR0010535849
0.020 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
0.010 €Clôture veille : -Volume : 0.00 %Capi échangé : 0 M€Capi. :

Eneovia : Difficultés dans l'intégration de la filiale ERMA

tradingsat

(CercleFinance.com) - Eneovia, acteur de l'immobilier bioclimatique, indique que l'ensemble des résolutions proposées au vote de l'assemblée générale réunie le 29 mai dernier ont été votées.

Le groupe confirme la poursuite des efforts entrepris dès 2010 et renforcés en 2012.

La société a exposé les difficultés traversées dans l'intégration de la nouvelle filiale ERMA et des découvertes post-acquisition.

Elle a détaillé toutes les mesures mises en oeuvre pour continuer à redresser les comptes du groupe et améliorer de façon significative la compétitivité de l'offre ERMA.

L'ensemble des mesures prises ont permis d'abaisser de plus de 600.000 euros les charges d'exploitation sur Eneovia en 2012 par rapport à 2011 et de diminuer de plus de 500.000 euros les sorties de cash pour ERMA en 2013 par rapport à 2012 en rythme annuel.

Les revenus d'exploitation d'Eneovia, société holding, devrait excéder de plus de 100.000 euros les charges d'exploitation en 2013. Le chiffre d'affaires d'ERMA devrait être stable en 2013 (exercice de 16 mois) par rapport à 2012, compte tenu de la restructuration lourde engagée chez ERMA depuis mai 2012 et de l'absence de nouveaux marchés significatifs signés entre janvier 2011 et avril 2012 à réaliser en 2013.

Le chiffre d'affaires d'ERMA devrait atteindre les trois millions d'euros en 2014 (en hausse de 50%) compte tenu des signatures déjà effectuées depuis début 2013 (résultat du changement organisationnel mis en place) et des contacts en cours.

Après une période d'hiver 2012-2013 particulièrement creuse en terme d'activité dans le secteur du bâtiment, le chiffre d'affaires mensuel d'ERMA devrait rapidement croître à partir de juin 2013 pour atteindre un nouveau rythme de croisière de 185.000 euros/mois à travers six chantiers en parallèle sur le second semestre 2013 (contre deux chantiers seulement en décembre 2012).

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...