Bourse > Ekinops > Ekinops : Êtes-vous prêts pour le boom du 100G ?
EKINOPSEKINOPS EKI - FR0011466069EKI - FR0011466069
7.270 € -0.95 % Temps réel Euronext Paris
7.330 €Ouverture : -0.82 %Perf Ouverture : 7.400 €+ Haut : 7.250 €+ Bas :
7.340 €Clôture veille : 28 605Volume : +0.39 %Capi échangé : 54 M€Capi. :

Ekinops : Êtes-vous prêts pour le boom du 100G ?

L'équipementier télécoms arrive bientôt en BourseL'équipementier télécoms arrive bientôt en Bourse

(Tradingsat.com) - Un nouvel équipementier télécoms spécialisé dans la fibre optique va bientôt faire son entrée sur NYSE Euronext. Il espère lever près de 10 millions d'euros auprès des investisseurs afin d'accélérer son développement.

Ekinops, fournisseur de solutions de transport optique de nouvelle génération destinées aux fournisseurs de services et aux réseaux privés, mise sur l’explosion du trafic de données au niveau mondial pour tirer profit du boom des équipements 100G permettant d’augmenter la capacité du réseau à très haut débit des opérateurs, dont les ventes devraient être multipliées par 8 sur les cinq prochaines années (de 570 M$ en 2012 à 4 665 M$ en 2017, selon Ovum).

Deux anciens d'Alcatel aux commandes

Face aux géants du secteur (Alcatel-Lucent, Cisco, Huawei...), on peut naturellement être amené à penser qu'Ekinops ne fait pas le poids. Pourtant, l'entreprise n'a pas à rougir de son portefeuille clients, qui compte, parmi les plus connus, des opérateurs de taille moyenne comme Free en France, PEG Bandwidth aux Etats-Unis ou encore Bezeq en Israël.

Au niveau technologique, Ekinops a certainement une carte à jouer. "La société a développé une technologie différentiante (T-Chip) qui rend programmable le transport optique en implémentant des logiciels sur ses équipements. Cette innovation lui permet de bénéficier de réels avantages concurrentiels, tant en termes de performance (transport des données sur des distances plus longues que les concurrents) que de flexibilité (modification des équipements à distance) et de compétitivité (prix de vente inférieur de 30 à 40% à la concurrence)", notent vendredi les analystes de Gilbert Dupont.

Créée en 2003 par deux experts des télécoms, François Xavier Ollivier et Jean-Luc Pamart, qui ont occupé plusieurs postes de gestion et de R&D au sein de la division Sous-marine et Terrestre d’Alcatel, la société basée à Lannion en Bretagne (22) a enregistré en 2012 un chiffre d'affaires de 10,2 millions d'euros - dont 93% réalisés hors de France - ainsi qu'une marge brute de 38,6%, en forte baisse comparé à 2011 (54,2%) du fait de lourds investissements technologiques.

Pertes limitées

Toutefois, malgré une hausse de 1,6 M€ du coût des ventes, la perte opérationnelle courante ne s’est creusée en 2012 que de 1,1 M€, à -4,7 M€ (vs -3,6 M€ en 2011), compte tenu d’une baisse de 5,5% des charges d’exploitation, fait remarquer le courtier Gilbert Dupont.

En l’absence de produits non courants (qui s’élevaient à 0,2 M€ en 2011) et compte tenu d’un résultat financier quasi-nul, Ekinops a dégagé une perte nette de 4,7 M€ en 2012 (vs -3,3 M€ en 2011).

Un résultat déficitaire qui contraste cependant avec la solidité du bilan de l'entreprise : 5,9 M€ de capitaux propres à fin 2012 et trésorerie nette positive à 1,1 M€ malgré une légère détérioration de son BFR (35% du CA 12 vs 31% du CA 2011).

Rentabilité en 2016 ?

Selon les prévisions de Gilbert Dupont, le CA 2013 d'Ekinops devrait atteindre 13,3 M€ répartis entre les ventes d'équipements 10G (9,8 M€) et 100G (3,5 M€). Il est estimé à 17,7 M€ en 2014, 42,6 M€ en 2015 (croissance de 141% compte tenu des importants recrutements qui sont censés être effectués), 72,9 M€ en 2016 et 105,6 M€ en 2017.

Côté rentabilité, l'intermédiaire financier table sur des pertes opérationnelles entre 2013 et 2015 (-3,7 M€ en 2013, -8,8 M€ en 2014 et -3,6 M€ en 2015) puis sur le retour d'un résultat positif en 2016 à 4,5 M€.

Le broker note cependant que la part de marché d’Ekinops sur le 100G baisse légèrement en 2015 "car son marché adressable s’élargit aux opérateurs Tier 1, pour laquelle une solution devrait avoir été finalisée". Aujourd’hui d’environ 2%, la part de marché de la société devrait tripler, pour atteindre près de 6% en 2017, estime Gilbert Dupont.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...