Bourse > Eiffage > Eiffage : Hausse des bénéfices de 7,3% en 2012
EIFFAGEEIFFAGE FGR - FR0000130452FGR - FR0000130452
61.770 € +1.46 % Temps réel Euronext Paris
61.240 €Ouverture : +0.87 %Perf Ouverture : 61.900 €+ Haut : 60.950 €+ Bas :
60.880 €Clôture veille : 140 498Volume : +0.14 %Capi échangé : 6 059 M€Capi. :

Eiffage : Hausse des bénéfices de 7,3% en 2012

tradingsat

(CercleFinance.com) - Eiffage publie un résultat net part du groupe de 220 millions d'euros pour 2012, contre 205 millions d'euros en 2011, en progression de 7,3%, porté par le redressement des marges opérationnelles en particulier dans les activités de Travaux, conformément à la feuille de route que le groupe s'était fixée.

Le résultat opérationnel courant, en augmentation de 8,6%, atteint un niveau record: 1.199 millions d'euros, ce qui porte la marge opérationnelle du groupe à 8,5%, contre 8% en 2011.

La progression du résultat opérationnel courant est nettement plus marquée dans les activités de travaux (+25%) où la marge opérationnelle atteint 2,8% (contre 2,3% en 2011).

Le chiffre d'affaires du groupe affiche une nouvelle progression de 2,2% en 2012, à 14 milliards d'euros (2,6%, à périmètre et change constants, compte tenu des fermetures de filiales déficitaires intervenues en 2011).

L'endettement net, hors juste valeur de la dette CNA et des swaps, s'établit à 12,5 milliards d'euros, en baisse de 176 millions d'euros sur 12 mois (et de 744 millions d'euros sur 24 mois).

Il sera proposé à l'assemblée générale du 17 avril 2013 de maintenir le dividende de 1,20 euro par action.

Le carnet de commandes s'élève à 12,2 milliards d'euros au 1er janvier 2013, en retrait de 9,7% par rapport au 1er janvier 2012. Il est en hausse de 13% depuis le 1er janvier 2011 et reste à un niveau historiquement élevé ; il permet au groupe d'envisager un chiffre d'affaires 2013 en hausse - à 14,2 milliards d'euros - et de maintenir une politique sélective de prise d'affaires.

'Cette dernière, conjuguée à la poursuite des efforts engagés dans la maîtrise des coûts et à la démarche d'amélioration de la productivité des chantiers, doit permettre au résultat opérationnel courant et au résultat net part du groupe de progresser à nouveau en 2013 et à la dette financière nette de continuer à se réduire', indique enfin Eiffage.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...