Bourse > Eiffage > Eiffage : Eiffage confirme ses objectifs malgré le climat en France
EIFFAGEEIFFAGE FGR - FR0000130452FGR - FR0000130452
60.830 € -1.04 % Temps réel Euronext Paris
61.600 €Ouverture : -1.25 %Perf Ouverture : 61.600 €+ Haut : 60.560 €+ Bas :
61.470 €Clôture veille : 328 744Volume : +0.34 %Capi échangé : 5 966 M€Capi. :

Eiffage : Eiffage confirme ses objectifs malgré le climat en France

Eiffage confirme ses objectifs annuels après un bon semestreEiffage confirme ses objectifs annuels après un bon semestre

par Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - Eiffage a confirmé mercredi ses objectifs annuels malgré un contexte économique toujours difficile en France, et est parvenu à faire croître de 7,3% son résultat opérationnel courant sur les six premiers mois de l'année.

Le groupe de BTP et de concessions, qui avait publié fin juin un chiffre d'affaires en baisse de 0,2% à structure réelle, vise toujours une légère croissance de son activité en 2014, une progression de son résultat opérationnel courant et de son résultat net, ainsi qu'une baisse de son endettement net.

"Le groupe maintient un carnet de commandes élevé, améliore sa rentabilité et baisse son endettement au premier semestre dans un contexte économique toujours difficile en France", a souligné Eiffage dans un communiqué.

Si le BTP a connu un trou d'air en France après les municipales, le PDG du groupe, Pierre Berger, a indiqué au cours d'une conférence avec les analystes que la commande publique était remontée depuis, confortant l'idée qu'un "point bas" était peut-être en train d'être touché.

Eiffage a également bénéficié de la demande persistante en logements sociaux et en équipements de première nécessité, comme les huit collèges de Seine-Saint-Denis qui lui ont été confiés. La faiblesse de l'activité travaux publics en France, où le groupe réalise plus de 80% de son chiffre d'affaires, a également été compensée par la bonne tenue du trafic sur les autoroutes dont le groupe a la concession.

Le carnet de commandes a reculé de 1,5% à 12,3 milliards d'euros sur le semestre, mais ressort en hausse de 4,8% si l'on enlève du comparatif le chantier géant de la ligne de TGV Bretagne-Pays de Loire. Eiffage a notamment obtenu le contrat de l'installation de moteurs diesel sur une grande partie des réacteurs nucléaires français afin de faciliter leur arrêt en cas de tsunami, conformément aux nouvelles normes en vigueur depuis la catastrophe de Fukushima au Japon.

UNE HAUSSE DU DIVIDENDE SE PROFILE

Au premier semestre, le résultat opérationnel courant du groupe a atteint 556 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 6,5 milliards, soit une marge de 8,5% contre 7,9% un an plus tôt.

"Nous devons cela (...) à une gestion serrée dans toutes nos branches de nos frais de structure, de nos frais généraux, et puis à l'absence de dérive sur les différents grands projets en cours", a précisé Christian Cassayre, directeur financier, au cours de la conférence avec les analystes.

Eiffage a tourné la page sur plusieurs années marquées par des contrats à problème, notamment le nouvel hôpital sud-francilien. Son grand concurrent Vinci est actuellement confronté pour sa part à des difficultés sur un chantier de tramway au Royaume-Uni, qui a pesé sur son résultat opérationnel au premier semestre.

Eiffage a vu son résultat net, part du groupe, grimper de 17,2% à 68 millions d'euros tandis que son endettement net a baissé de 595 millions d'euros sur douze mois à 12,6 milliards.

Pierre Berger a répété que si le groupe atteignait ses objectifs 2014, il proposerait en février 2015 au conseil de réfléchir à une hausse du dividende, ressorti à 1,20 euro sur l'exercice écoulé. Il a ajouté que le nouveau dividende serait fixé pour rester en vigueur pendant un certain temps, et pas seulement sur l'exercice 2014.

(Edité par Gwénaëlle Barzic)

Copyright © 2014 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...