Bourse > Edf > Edf : Le déficit budgétaire en hausse à fin juin
EDFEDF EDF - FR0010242511EDF - FR0010242511
10.635 € +0.42 % Temps réel Euronext Paris
10.600 €Ouverture : +0.33 %Perf Ouverture : 10.780 €+ Haut : 10.535 €+ Bas :
10.590 €Clôture veille : 1 235 590Volume : +0.06 %Capi échangé : 22 431 M€Capi. :

Edf : Le déficit budgétaire en hausse à fin juin

Le déficit budgétaire en hausse à fin juinLe déficit budgétaire en hausse à fin juin

PARIS (Reuters) - Le déficit du budget de l'Etat français s'élevait à 61,8 milliards d'euros à fin juin, en hausse de 3,3 milliards par rapport à la même période il y a un an, selon les données publiées mardi par le secrétariat d'Etat au Budget.

Il intègre une avance exceptionnelle de 5,4 milliards d'euros octroyée à l'Agence de services et de paiement (ASP), qui sera remboursée dans le courant de l’année, au titre du préfinancement des aides communautaires de la politique agricole commune, est-il souligné dans le communiqué du ministère.

"Le solde retraité de cette avance exceptionnelle est en amélioration de 2,0 milliards d'euros par rapport à l'année précédente", précise Bercy en ajoutant que le déficit au 30 juin, principalement dû au fonctionnement du compte d'avances aux collectivités territoriales, est appelé à se résorber au dernier trimestre.

Au 30 juin, les dépenses (budget général et prélèvements sur recettes) s'établissaient à 193,9 milliards d'euros contre 193,8 milliards un an plus tôt.

"A périmètre constant, elles diminuent de 2,2% par rapport à 2015", note le secrétariat d'Etat au Budget.

A la même date, les recettes s'élevaient à 155,1 milliards, contre 152,4 milliards à fin juin 2015, soit une progression de 1,8%.

Les seules recettes fiscales nettes progressent de 1,9% à périmètre constant (2,9% à périmètre courant), à 149,4 milliards.

Cette hausse de 4,3 milliards d'euros par rapport au 30 juin 2015 a principalement été alimentée par une hausse de 3,1% (à périmètre constant) des recettes de la TVA, à 70,9 milliards et une progression des rentrées liées à TICPE (taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques), à 7,6 milliards (+30,2%).

Les rentrées d'impôt sur les sociétés s'inscrivent en revanche en baisse de 1,8% à 9,96 milliards d'euros.

Les recettes non fiscales s'inscrivent quant à elles en recul de 0,8 milliard par rapport à la fin juin 2015 en raison d'un moindre encaissement sur les dividendes, lié notamment au fait que le dividende EDF est versé sous forme de titres, est-il noté.

Cette évolution a été en partie compensée par l'augmentation des redevances d'usage des fréquences radioélectriques à la suite du processus de vente aux enchères de la bande de fréquences dite "bande 700 MHz" aux opérateurs télécoms.

La loi de finances pour 2016 prévoit un déficit budgétaire en légère hausse, à 72,3 milliards d'euros contre 70,5 milliards en 2015.

(Myriam Rivet, édité par Simon Carraud)

Copyright © 2016 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...