Bourse > Edf > Edf : Lanterne rouge du cac après le rapport de l'asn
EDFEDF EDF - FR0010242511EDF - FR0010242511
9.045 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
9.157 €Clôture veille : -Volume : 0.00 %Capi échangé : 19 077 M€Capi. :

Edf : Lanterne rouge du cac après le rapport de l'asn

tradingsat

(CercleFinance.com) - Plus forte baisse du CAC 40 ce matin, l'action EDF perdait plus de 3,5% à 18,5 euros à Paris dans un marché en retrait de 0,5% après que l'Autorité de sûreté nucléaire ait publié hier un rapport imposant 'un renforcement de la robustesse des installations nucléaires face à des situations extrêmes'.

'EDF, qui devra présenter son plan de marche d'ici la fin juin, estime le coût de ces mesures à 10 milliards d'euros au plus. Selon des sources proches du dossier, la facture devrait se situer plutôt autour de 15 milliards d'euros', rapporte la recherche Crédit d'Aurel BGC ce matin.

A titre de comparaison, EDF capitalise 34,6 milliards d'euros en Bourse de Paris et devrait avoir réalisé, en 2011 et selon le consensus, 69 milliards d'euros environ de chiffre d'affaires.

Faisant suite à l'accident survenu à la centrale de Fukushima Daiichi, au Japon, en mars 2011, l'avis de l'ASN s'ouvre ainsi : 'la catastrophe survenue à la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi confirme que, malgré les précautions prises pour la conception, la construction et le fonctionnement des installations nucléaires, un accident ne peut jamais être exclu.'

'Il y aura un avant et un après Fukushima', a déclaré hier André-Claude Lacoste, président de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) à l'occasion de la présentation de ce document.

Certes, indique le régulateur nucléaire français, les évaluations complémentaires menées sur les 59 réacteurs atomiques français en fonctionnement ou en construction et 20 autres installations jugées prioritaires concluent que leur niveau de sûreté n'impose 'l'arrêt immédiat d'aucune d'entre elles.'

Mais 'l'ASN considère que la poursuite de leur exploitation nécessite d'augmenter dans les meilleurs délais, au-delà des marges de sûreté dont elles disposent déjà, leur robustesse face à des situations extrêmes.'

L'exploitant étant responsable de l'installation - c'est-à-dire, en France, EDF quasi-exclusivement -, il lui sera donc imposé une série de mesures comme la mise en place d'un 'noyau dur' formé de dispositions matérielles et organisationnelles 'permettant de maîtriser les fonctions fondamentales de sûreté dans des situations extrêmes, pour toutes les installations concernées par le rapport'.

Ensuite, une 'force d'action rapide nucléaire (FARN)' proposée par EDF sera progressivement constituée. Il s'agira d'équipes d'urgences pouvant intervenir en 24 heures sur un site accidenté.

De plus, des travaux visant à réduire le risque de 'dénoyage' du combustible (c'est-à-dire de baisse du niveau d'eau dans le réacteur) devront être réalisés. Et 'l'ASN va imposer la réalisation d'études de faisabilité de dispositifs supplémentaires de protection des eaux souterraines et superficielles en cas d'accident grave dans les centrales nucléaires ou les installations de La Hague.'

Autre point à surveiller : 'le renouvellement des effectifs et des compétences des exploitants', et notamment la surveillance des sous-traitants lors des interventions importantes sur les sites nucléaires.

Le rapport de l'ASN sera ensuite transmis par le Premier ministre au président de la Commission européenne. Les rapports nationaux seront ensuite examinés par des revues croisées au niveau européen de janvier et juin 2012.

A partir de l'été 2012, l'ASN émettra des rapports périodiques sur les avancées en la matière.de

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...