Bourse > Edf > Edf : La météo pénalise les ventes d'EDF, recul trimestriel de 3,9%
EDFEDF EDF - FR0010242511EDF - FR0010242511
10.020 € +2.13 % Temps réel Euronext Paris
9.770 €Ouverture : +2.56 %Perf Ouverture : 10.045 €+ Haut : 9.750 €+ Bas :
9.811 €Clôture veille : 1 250 660Volume : +0.06 %Capi échangé : 21 134 M€Capi. :

Edf : La météo pénalise les ventes d'EDF, recul trimestriel de 3,9%

CA trimestriel d'EDF en baisse de 3,9%, objectifs confirmésCA trimestriel d'EDF en baisse de 3,9%, objectifs confirmés

PARIS (Reuters) - EDF a publié mardi des ventes en baisse de 3,9% au titre du premier trimestre 2014 en raison d'un climat doux qui a pénalisé ses ventes d'électricité en France, ses ventes de gaz à l'international et ses activités de trading en Europe.

L'électricien public a confirmé dans un communiqué ses objectifs, qui incluent pour 2014 un résultat brut d'exploitation (Ebitda) en croissance organique d'au moins 3% en excluant sa filiale italienne Edison.

Il a également redit son ambition de générer un flux de trésorerie (cash-flow) positif en 2018 après dividendes et en excluant le projet de compteur électrique "intelligent" Linky.

Les ventes d'EDF ont atteint 21,2 milliards d'euros à fin mars (-4,2% en organique). Elles reculent de 5,4% en données organique en France, à 12,2 milliards, principalement en raison d'un temps très doux (+3,3°C par rapport au premier trimestre 2013), avec le mois de janvier le plus chaud depuis 25 ans.

L'effet climat négatif s'élève ainsi en France à 1.094 millions d'euros, ce qui s'est traduit par une baisse de 14 térawattheures (TWh) des volumes vendus aux clients finals, avec une baisse de 1 TWh (-0,9%) de la production nucléaire.

EDF confirme cependant son objectif de production nucléaire annuelle compris entre 410 et 415 TWh, qui prend en compte un volume d'arrêts programmés équivalent à celui de 2013.

Son PDG, Henri Proglio, a par ailleurs déclaré mardi lors d'une audition à l'Assemblée nationale qu'EDF souhaitait améliorer le coefficient de disponibilité de ses centrales nucléaires françaises dès 2014 par rapport au niveau de 2013.

L'action EDF a clôturé mardi sur un cours de 27,27 euros, affichant un gain de 6,2% depuis le début de l'année après un bond de 83,7% en 2013.

(Benjamin Mallet, édité par Jean-Michel Bélot)

Copyright © 2014 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...