Bourse > Edf > Edf : Le 'prix indicatif' d'Areva NP revu en baisse ?
EDFEDF EDF - FR0010242511EDF - FR0010242511
9.314 € +0.15 % Temps réel Euronext Paris
9.460 €Ouverture : -1.54 %Perf Ouverture : 9.480 €+ Haut : 9.205 €+ Bas :
9.300 €Clôture veille : 2 012 320Volume : +0.10 %Capi échangé : 19 644 M€Capi. :

Edf : Le 'prix indicatif' d'Areva NP revu en baisse ?

tradingsat

(CercleFinance.com) - Selon le Figaro, la finalisation de la reprise de la division Réacteurs & services d'Areva (Areva NP) par EDF pourrait se conclure par une baisse “sensible” du “prix indicatif” jusqu'alors envisagé (2,7 milliards d'euros) en raison des risques liés au 'chantier maudit' finlandais d'EPR à Olkiluoto (OL3). Restera ensuite la question des associés d'EDF au sein d'Areva NP : Mitsubishi Heavy Industries a confirmé, dans les Echos, qu'il était intéressé.

A la Bourse de Paris où le CAC 40 prend 0,3%, l'action EDF prend 1% quand celle d'Areva s'adjuge près de 2%.

'Selon nos informations', indique le Figaro dans un article publié hier soir, 'EDF aurait en effet sensiblement révisé à la baisse ses estimations par rapport à la valeur de 2,7 milliards d'euros inscrite dans son offre indicative en juillet.'

L'idée pour EDF est de reprendre Areva NP, mais pas le 'risque OL3', ce sur quoi l'Etat est d'accord. Mais comment faire ? Le plus simple serait de faire cesser le litige Olkiluoto (qui passe par des arbitrages) entre Areva et son client finlandais, TVO, en révisant le contrat liant les deux entreprises afin 'de 'solder le passé', écrit le Figaro. Encore faut-il pour cela qu'Areva et TVO parviennent à s'entendre. Car 'à défaut, l'accord de TVO reste nécessaire pour transférer le contrat OL3 à une autre entité qu'Areva NP', précise le quotidien.

De ce fait, l'accord final scellant le transfert d'Areva NP à EDF, attendu d'ici une quinzaine de jours, risque de comprendre des clauses conditionnelles sur OL3. Et/ou une révision des modalités de reprise d'Areva NP jusqu'alors évoquées, et de son montant “indicatif” de 2,7 milliards d'euros. “Un prix que le groupe (EDF) devrait, de sources concordantes, revoir sensiblement en baisse, en le justifiant par le 'business plan' du nouveau patron (d'Areva), Bernard Fontana”, termine le Figaro.

Restera ensuite à traiter de la question des partenaires qu'EDF veut faire entrer au capital d'Areva NP, tout en restant majoritaire (51%), et alors qu'Areva devrait conserver environ 15% de sa filiale.

PDG de Mitsubishi Heavy Industries (MHI), Shunichi Miyanaga intervient ce matin dans les colonnes des Echos : il se déclare prêt à prendre 'une très large part' d'Areva NP, dont 34% du capital restent a priori disponibles pour d'autres actionnaires. 'C'est à nos partenaires français d'estimer un niveau de participation qu'ils jugeront équilibré', ajoute-t-il.

Evoquant les liens passés entre MHI et Areva NP, M. Miyanaga déclare : 'Nous avons développé ensemble, au sein de la coentreprise Atmea, le réacteur Atmea 1, que nous commençons à vendre à l'international. Nous devons maintenant aller plus loin avec ce projet.' Le patron de MHI décrit le réacteur de moyenne puissance Atmea comme un 'patrimoine commun' qu'il faut 'protéger et développer'. L'Atmea intéresse la Turquie, et peut-être la Jordanie.


Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...