Bourse > Edf > Edf : Besson confirme le tarif de l'électricité d'edf à 42 euros
EDFEDF EDF - FR0010242511EDF - FR0010242511
9.811 € -0.55 % Temps réel Euronext Paris
9.857 €Ouverture : -0.47 %Perf Ouverture : 9.913 €+ Haut : 9.775 €+ Bas :
9.865 €Clôture veille : 1 870 340Volume : +0.09 %Capi échangé : 20 693 M€Capi. :

Edf : Besson confirme le tarif de l'électricité d'edf à 42 euros

Besson confirme le tarif de l'électricité d'edf à 42 eurosBesson confirme le tarif de l'électricité d'edf à 42 euros

PARIS (Reuters) - Eric Besson a confirmé mercredi que le prix de gros de l'électricité nucléaire qu'EDF revendra à ses concurrents serait bien de 42 euros le mégawatt/heure (MWh) à partir du 1er janvier 2012 malgré l'avis défavorable de la Commission de régulation de l'énergie (CRE).

Le ministre chargé de l'Industrie a précisé dans un communiqué que l'arrêté fixant le prix de 42 euros par mégawatt/heure serait publié dans les prochains jours.

"Ce niveau de prix est destiné, dans une perspective de prudence, à permettre à EDF de réaliser les investissements qui seront nécessaires et dont le niveau et le calendrier sont particulièrement incertains suite à l'accident de Fukushima" au Japon, a-t-il souligné.

Le ministre a ajouté que la réforme du marché de l'électricité qui s'appliquera à compter du 1er juillet prochain avait notamment pour objectif "de maintenir des prix de l'électricité en France en moyenne 40% moins chers qu'ailleurs en Europe, grâce à la compétitivité de l'énergie nucléaire."

La Commission de régulation de l'énergie (CRE) avait de son côté annoncé mercredi qu'elle approuvait le prix de gros de l'électricité nucléaire à partir du 1er juillet mais que ses calculs divergeaient de ceux de l'Etat sur celui retenu pour 2012.

Le gouvernement a annoncé le 19 avril que ce prix serait fixé à 40 euros le mégawatt/heure (MWh) à partir du 1er juillet puis passerait à 42 euros au 1er janvier 2012, ce qui correspond largement aux exigences défendues par l'électricien public dans le cadre de la réforme du marché français.

Les rivaux d'EDF réclament quant à eux un Accès régulé à l'électricité nucléaire historique (Arenh) à 35 euros/MWh, bien inférieur à celui fixé par l'Etat.

Dans un avis, dont Le Figaro avait publié des extraits, le régulateur indiquait qu'il avait retenu un prix de l'Arenh compris dans une fourchette allant de 36 euros/MWh à 39 euros/MWh.

Le titre EDF a clôturé en hausse de 0,63% à 28,53 euros pendant que le CAC 40.

Benjamin Mallet et Julien Ponthus, édité par Nicolas Delame

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...