Bourse > Diaxonhit > Diaxonhit : Plonge en Bourse après l'arrêt du programme Alzheimer
DIAXONHITDIAXONHIT ALEHT - FR0004054427ALEHT - FR0004054427
0.290 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris
0.300 €Ouverture : -3.33 %Perf Ouverture : 0.300 €+ Haut : 0.280 €+ Bas :
0.290 €Clôture veille : 349 676Volume : +0.44 %Capi échangé : 23 M€Capi. :

Diaxonhit : Plonge en Bourse après l'arrêt du programme Alzheimer

DIAXONHITDIAXONHIT

(Tradingsat.com) - Diaxonhit chute lourdement mardi dans les premiers échanges (-15,3% à 0,66 euro à 9h30), après l'annonce de la réorganisation stratégique de l'activité de R&D de la société.

Celle-ci a redéfini ses programmes de recherche et développement et de commercialisation de produits propriétaires dans le cadre de sa stratégie de concentration sur le domaine du diagnostic et d’atteinte de l’équilibre financier.

Tout d'abord, la collaboration avec le laboratoire pharmaceutique Allergan va s'achever progressivement au cours de l'année 2014, Allergan finançant les derniers travaux pour un montant total de 2,5 millions de dollars. Les deux groupes travaillaient ensemble depuis 2002 dans le cadre de l’identification de cibles et de la synthèse initiale de molécules thérapeutiques dans le domaine des maladies neurodégénératives, de la douleur et de l’ophtalmologie. Pour les années à venir, Allergan poursuivra seul le développement des molécules.

Mais la principale déconvenue est sans doute l'annonce de l'arrêt du programme de développement de diagnostic dans le domaine de la maladie d’Alzheimer. Longtemps mis en avant par la société, le programme AclarusDx mené par Diaxonhit depuis 2011 dans la maladie d’Alzheimer ne sera finalement pas poursuivi en 2014. "Les coûts nécessaires à la poursuite de ce programme s’avèrent trop élevés face à un potentiel d’adoption très incertain dans le contexte actuel de la maladie", explique en effet Diaxonhit.

"Au cours de l’année 2013, de nouveaux échecs de développement de traitements de la maladie d’Alzheimer (100 échecs au cours des 13 dernières années) ont amené l’industrie pharmaceutique à se désengager un peu plus de cette indication", ajoute la société.

Dans ce cadre toujours caractérisé par l’absence de traitement thérapeutique, l’adoption par le corps médical d’un nouveau test venant en complément des tests existants nécessite un rapport performance/coût élevé. Or, Avec AclarusDx, Diaxonhit n’a pas réussi à atteindre la performance nécessaire pour justifier le coût de plusieurs centaines d’euros au minimum d’un tel test moléculaire.

A côté, de ces annonces, la nouvelle avancée positive pour Dx15, test de diagnostic innovant du cancer de la thyroïde, passe donc inaperçue. L’étude d’identification de la signature définitive du test, qui avait été lancée au cours de l’année 2013 "a permis d’identifier des marqueurs caractéristiques", indique Diaxonhit, précisant que la signature du test "présent[e] une très bonne performance et permettant de différentier nettement Dx15 des tests de ses concurrents américains".


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...