Bourse > Diageo > Diageo : Pernod attend une baisse à un chiffre de son ROC en Asie
DIAGEODIAGEO DGE - GB0002374006DGE - GB0002374006
27.300 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
27.100 €Clôture veille : -Volume : 0.00 %Capi échangé : 58 626 M€Capi. :

Diageo : Pernod attend une baisse à un chiffre de son ROC en Asie

Pernod attend une baisse à un chiffre de son ROC en AsiePernod attend une baisse à un chiffre de son ROC en Asie

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Pernod Ricard, plombé par la chute de ses ventes de whisky et de cognac en Chine, s'attend à une baisse à un chiffre de son résultat opérationnel réalisé en Asie en 2013-2014, selon des documents mis en ligne jeudi sur le site du groupe.

La Chine, deuxième marché du groupe de spiritueux après les Etats-Unis, pèse pour 12% de ses ventes et 15% de ses profits.

Numéro deux du secteur derrière le britannique Diageo, Pernod Ricard estime que l'environnement reste "particulièrement défavorable" en Chine mais que le potentiel de croissance reste intact à moyen et long terme en Asie, où il réalise 40% de son chiffre d'affaires et 46% de ses profits.

Pendant la période cruciale du nouvel an chinois (décembre-février 2014), la demande est restée faible pour l'industrie des spiritueux, avec des ventes en baisse de 20% en volume pour le cognac, comme au premier semestre 2013-2014, mais une baisse moins prononcée pour le whisky (-9%, au lieu de -15%), peut-on lire dans les documents mis en ligne.

Cependant, signe encourageant pour Pernod, les ventes de son cognac Martell chez les grossistes des grandes villes chinoises (1er et 2e rangs) ont progressé de 1% en volume pendant cette période, soldant les huit premiers mois de son exercice fiscal par une baisse de 6%.

Ses whiskies (Chivas, Ballentine's) ont quant à eux vu leurs volumes plonger de 22% et 19% respectivement.

"Ces chiffres confirment que l'impact chinois s'est poursuivi. Mais la baisse du résultat opérationnel en Asie pourrait être moins importante au second semestre qu'au premier", soulignent les analystes de Nomura dans une note, estimant la baisse à 2,5% environ au second semestre, après 3,6% au premier.

Ils ajoutent tabler sur une normalisation en Chine à la fin de l'exercice 2013-2014 et sur une légère reprise pour l'exercice suivant.

Comme ses concurrents Diageo et Rémy Cointreau, Pernod Ricard a été très touché par les mesures anti-corruption prises par Pékin, mais aussi par le ralentissement de l'économie chinoise.

La faiblesse persistante de la demande dans le pays a contraint le groupe à abaisser à 1-3% sa prévision de croissance du résultat opérationnel courant 2013-2014 (exercice clos fin juin), au lieu des 4% à 5% prévus auparavant.

Hors Chine, Pernod Ricard affiche sa confiance et précise tabler sur une hausse proche de 10% de son résultat opérationnel 2013-2014 réalisé en Asie.

Les investisseurs auront davantage de précisions lors d'une conférence téléphonique prévue à 14h00.

A 12h45, le titre Pernod Ricard est en léger repli (-0,10% à 83,43 euros), à comparer avec une baisse de 0,2% de l'indice CAC 40.

(Pascale Denis, édité par Dominique Rodriguez)

Copyright © 2014 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...