Bourse > Diageo > Diageo : Le dégel Cuba/USA, bonne nouvelle pour le rhum de Pernod Ricard
DIAGEODIAGEO DGE - GB0002374006DGE - GB0002374006
27.300 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
27.100 €Clôture veille : -Volume : 0.00 %Capi échangé : 58 626 M€Capi. :

Diageo : Le dégel Cuba/USA, bonne nouvelle pour le rhum de Pernod Ricard

Le dégel Cuba/USA, bonne nouvelle pour le rhum de Pernod RicardLe dégel Cuba/USA, bonne nouvelle pour le rhum de Pernod Ricard

PARIS (Reuters) - Le prochain rétablissement des relations diplomatiques entre les Etats-Unis et Cuba constitue une bonne nouvelle pour Pernod Ricard et son rhum cubain Havana Club, avant une éventuelle levée de l'embargo américain frappant Cuba depuis le début des années 1960.

"Pernod Ricard se réjouit de cette annonce historique visant une normalisation des relations entre les deux pays", a déclaré un porte-parole du groupe de spiritueux.

Les touristes américains qui se rendront à Cuba seront autorisés à rapporter chez eux cigares et alcools cubains dans la limite de 100 dollars, soit environ trois bouteilles de rhum.

Pernod Ricard commercialise aujourd'hui quatre millions de caisses de rhum cubain dans le monde, excepté aux Etats-Unis.

Le groupe français, numéro deux mondial des spiritueux derrière le britannique Diageo, avait dû renoncer à l'enregistrement de sa marque Havana Club aux Etats-Unis en 2012, après des années de bataille avec son concurrent Bacardi.

Il avait alors fait enregistrer sur le territoire américain une nouvelle marque, réplique de son rhum cubain, baptisée Havanista et susceptible d'être commercialisée en cas de levée de l'embargo.

Avec 40 millions de caisses vendues par an, les Etats-Unis représentent 40% du marché mondial du rhum.

Bacardi, qui revendique lui aussi la propriété de la marque Havana Club aux Etats-Unis, commercialise sous cette marque un rhum fabriqué à Porto Rico.

La marque Havana Club avait été créée dans les années 1930 par la famille cubaine Arechabala, dont les biens ont été nationalisés par le régime de Fidel Castro au début des années 1960.

Bacardi revendique le rachat des titres de propriété de la marque à la fin des années 1990 auprès des descendants des fondateurs.

(Pascale Denis, édité par Jean-Michel Bélot)

Copyright © 2014 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...