Bourse > Dexia > Dexia : La banque postale prête à prolonger son accord avec dexia
DEXIADEXIA DEXB - BE0974290224DEXB - BE0974290224
12.610 € -2.81 %
12.915 €Ouverture : -2.36 %Perf Ouverture : 12.915 €+ Haut : 12.510 €+ Bas :
12.975 €Clôture veille : 3 332Volume : +0.00 %Capi échangé : 24 577 M€Capi. :

Dexia : La banque postale prête à prolonger son accord avec dexia

tradingsat

par Alexandre Boksenbaum-Granier

PARIS (Reuters) - La Banque postale, qui a déjà souscrit pour environ un milliard d'euros d'obligations de Dexia, a déclaré jeudi être prête à prolonger son accord de liquidité avec la banque franco-belge au-delà de 2011 et être ouverte à des acquisitions en gestion d'actifs.

Les deux établissements financiers ont signé en début d'année un accord en vertu duquel la Banque Postale s'est engagée à souscrire des obligations foncières émises par Dexia, cette opération devant permettre d'aider la banque franco-belge à résoudre une partie de ses problèmes de refinancement sur les marchés financiers. (voir )

"Aujourd'hui, à ce stade de l'année, nous avons financé pour un milliard d'euros d'opérations de Dexia, principalement des obligations foncières dites 'covered bonds'", a déclaré Philippe Wahl, président du directoire de la Banque postale, lors d'une conférence de presse consacrée aux résultats annuels du groupe.

Interrogé sur un prolongement de cet accord au-delà de 2011, il a répondu favorablement, "si les conditions offertes par Dexia sont bonnes".

Par ailleurs, la Banque postale s'est dite ouverte à des acquisitions pour développer son activité de gestion d'actifs, dont la collecte nette s'est élevée à un milliard d'euros en 2010 portant ainsi à près de 126 milliards d'euros le montant de ses actifs gérés.

BESOIN DE FONDS PROPRES SUPPLÉMENTAIRES

"Nous pourrions ici et là acheter quelques boutiques", a indiqué Philippe Wahl, précisant cependant que la priorité du groupe restait la croissance organique.

"S'il y a ici et là, ici ou là, des choses intéressantes comme on l'a fait avec Tocqueville (rachetée en 2009, NDLR), on le refera", a-t-il ajouté.

Malgré un ratio de solvabilité de 15,3% à fin 2010, et un ratio core Tier one de 11%, la Banque postale aura besoin de fonds propres complémentaires afin de satisfaire notamment aux exigences de Bâle III, a déclaré Philippe Wahl.

"On est en train de faire les calculs (...) Nous ne savons pas aujourd'hui exactement ce qu'il faudra comme complément de fonds propres" a-t-il dit en réponse à une question.

La banque disposait de 4,91 milliards d'euros de fonds propres à la fin 2010, en hausse de près de 19%.

En 2010, la Banque postale a enregistré une hausse de 10,8% de son résultat net part du groupe à 651,3 millions d'euros, un niveau record.

Ses résultats ont été soutenus notamment par la stabilité du coût du risque à 18 points de base et par une maîtrise des charges, dont la croissance de 2,1% ressort à moins de 0,5% après retraitement des effets de périmètre et du lancement de nouvelles activités dans le crédit à la consommation et l'assurance dommage.

Le groupe déposera au premier semestre, sans doute au printemps, une demande d'agrément pour pouvoir commercialiser ses premières offres de financement pour les personnes morales.

Edité par Pascale Denis

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...