Bourse > Dexia > Dexia : Dexia et son dg poursuivis pour informations trompeuses
DEXIADEXIA DEXB - BE0974290224DEXB - BE0974290224
13.145 € -2.49 %
13.250 €Ouverture : -0.79 %Perf Ouverture : 13.450 €+ Haut : 13.130 €+ Bas :
13.480 €Clôture veille : 1 507Volume : +0.00 %Capi échangé : 25 619 M€Capi. :

Dexia : Dexia et son dg poursuivis pour informations trompeuses

Dexia et son dg poursuivis pour informations trompeusesDexia et son dg poursuivis pour informations trompeuses

BRUXELLES (Reuters) - Une société d'investissement belge a décidé d'attaquer en justice la banque Dexia et son directeur général Pierre Mariani pour diffusion d'informations ayant induit en erreur les investisseurs avant son démantèlement en octobre 2008, en pleine crise de la zone euro.

Lynx Capital a acheté 5.350 actions Dexia le 5 septembre dernier à des cours compris entre 1,358 et 1,478 euro, d'après Robert Witterwulghe, l'avocat de la société d'investissement. Depuis cette date, le titre Dexia s'est effondré et vaut moins de 0,30 euro.

Dans sa plainte, la société belge estime que Pierre Mariani et Jean-Luc Dehaene, le président de Dexia ont diffusé jusqu'en septembre 2011 toute une série de communiqués se voulant rassurants sur la situation financière de la banque, déjà sauvée de la faillite en 2008.

En octobre dernier, lors de la présentation du plan de démantèlement, Jean-Luc Dehaene a rapporté une confidence de Pierre Mariani lui disant, lors de leur arrivée à la tête de la banque, que Dexia n'était "pas une banque mais un hedge fund."

Pour Robert Witterwulghe, ces déclarations montrent que Pierre Mariani connaissait dès octobre 2008 la situation précaire de Dexia et que ses propos rassurants n'étaient pas fondés.

Dexia n'a pas souhaité faire de commentaires.

Le démantèlement de la banque s'est traduit par une nationalisation des activités belges par la Belgique et une reprise en France des activités de financements des collectivités locales par la Caisse des dépôts et la Banque postale.

Philip Blenkinsop, version française par Matthieu Protard, édité par Catherine Monin

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...