Bourse > Derichebourg > Derichebourg : Anticipe un 'net' redressement au 2e semestre
DERICHEBOURGDERICHEBOURG DBG - FR0000053381DBG - FR0000053381
3.673 € +3.23 % Temps réel Euronext Paris
3.550 €Ouverture : +3.46 %Perf Ouverture : 3.710 €+ Haut : 3.534 €+ Bas :
3.558 €Clôture veille : 513 882Volume : +0.31 %Capi échangé : 617 M€Capi. :

Derichebourg : Anticipe un 'net' redressement au 2e semestre

tradingsat

(CercleFinance.com) - Premier semestre 2015/2016 difficile pour Derichebourg : le groupe de services à l'environnement et aux entreprises a vu ses ventes plier de 15% quand son bénéfice net revenait pratiquement à zéro. La direction s'attend cependant à un “net” redressement des résultats durant la deuxième moitié de l'exercice.

Au terme du premier semestre (soit à fin mars dernier) de son exercice décalé 2015/2016, le CA du groupe a reculé de 15% à un milliard d'euros. 'L'essentiel du semestre de l'activité Services à l'Environnement (recyclage de métaux et traitements de déchets notamment ; soit 63,3% du CA, ndlr) s'est déroulé dans des conditions de crise (baisse de 12,9% des volumes de ferrailles traitées par rapport à l'exercice précédent, effet prix négatif de l'ordre de - 27%), avant que l'embellie attendue intervienne au mois de mars 2016', indique le groupe, à savoir : une légère reprise des volumes et des prix.

A l'inverse, l'activité des Services aux entreprises (intérim, accueil, gardiennage, propreté, etc) s'affiche en hausse de 13% à 371 millions d'euros, ce qui tient compte d'un effet de périmètre découlant de l'intégration de la société portugaise Safira (à hauteur de 5,5%).

Du côté de l'excédent brut d'exploitation (EBITDA) semestriel, celui des Services à l'Environement recule en ligne avec le CA de 26% à 36 millions d'euros. Derichebourg évoque le maintien de ses 'marges unitaires sur les ferrailles, grâce à sa politique de stocks bas'. Dans les Services aux entreprises, le groupe se félicite de la hausse de l'EBITDA de la sous-division Propreté (soit 50% du CA). Cependant, la branche Aéronautique pâtit des difficultés d'un client dont le nom n'a pas été précisé. D'où un EBITDA de la division en baisse de 15% à 10 millions d'euros.

Au total, l'EBITDA semestriel de Derichebourg recule de 22% à 44,5 millions d'euros. L'effet est plus marqué encore sur le résultat opérationnel courant (- 63% à 8 millions), quand le résultat net part du groupe tombe presque à zéro (+ 0,1 million d'euros, contre 13,1 millions un an plus tôt).

En guise de perspectives, Derichebourg estime que 'les volumes complémentaires générés par cette croissance externe, les synergies déjà réalisées et celles à venir, ainsi qu'une amélioration ponctuelle de la conjoncture au début de ce second semestre, permettent d'envisager des résultats du groupe en nette progression au second semestre par rapport au semestre écoulé', indique la direction.



Copyright (c) 2016 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...