Bourse > Dassault systemes > Dassault systemes : Le yen pèsera sur la marge de Dassault Systèmes en 2014
DASSAULT SYSTEMESDASSAULT SYSTEMES DSY - FR0000130650DSY - FR0000130650
70.630 € +1.04 % Temps réel Euronext Paris
69.750 €Ouverture : +1.26 %Perf Ouverture : 70.980 €+ Haut : 69.470 €+ Bas :
69.900 €Clôture veille : 96 940Volume : +0.04 %Capi échangé : 18 169 M€Capi. :

Dassault systemes : Le yen pèsera sur la marge de Dassault Systèmes en 2014

tradingsat

par Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - Dassault Systèmes a estimé jeudi que la chute du yen et l'intégration d'acquisitions devraient entamer sa marge opérationnelle en 2014, une baisse qu'il espère contenir en lançant de nouvelles offres face à des clients encore assez attentistes.

L'éditeur de logiciels de conception et fabrication assistée par ordinateur, dont les résultats annuels ont globalement atteint les attentes, accuse la plus forte baisse du SBF 120 vers 9h30, cédant 5,47% à 82,01 euros dans des volumes représentant déjà 62% de leur moyenne quotidienne des trois derniers mois.

Dassault Systèmes compte pour 2014 sur une croissance à deux chiffres de ses ventes de nouvelles licences à changes constants, un indicateur-clé qui a reculé de 2% en 2013.

Après un quatrième trimestre en stagnation, au lieu d'un redémarrage attendu, ces ventes devraient bénéficier du rebond constaté dans les pays émergents, notamment en Chine, où la demande est vive pour la conception de nouveaux produits.

"Je ne m'attends pas à un premier trimestre en fanfare", a toutefois dit à Reuters le directeur financier Thibault de Tersant, soulignant que le "frémissement" observé dans l'activité commerciale tardera à se concrétiser dans les ventes du groupe dont les cycles sont de six à neuf mois.

DYNAMISME COMMERCIAL EN CHINE

Dassault Systèmes, qui avait dû lancer en octobre un avertissement sur ses résultats de 2013 en raison d'un ralentissement en Asie, peut désormais compter sur le dynamisme de l'Inde et de la Corée du Sud, en plus de la Chine, mais doit désormais faire face à la chute du yen.

L'impact lié à la dépréciation de la devise japonaise, neutralisé l'an passé par des couvertures de change qui ont expiré fin 2013, devrait peser à hauteur de 130 points de base sur la marge opérationnelle, auquel s'ajouteront 120 points liées à l'intégration d'acquisitions comme celle de l'allemand RTT, éditeur de logiciels de visualisation en 3D.

Dassault Systèmes anticipe pour 2014 une marge d'environ 30-31%, contre 31,5% en 2013, espérant limiter l'érosion par une croissance organique estimée à "un à deux points" par Thibault de Tersant grâce à l'introduction de nouvelles offres.

Cette prévision ne tient pas compte de l'impact de l'intégration du rachat en numéraire annoncé jeudi dernier de l'américain Accelrys, valorisé à environ 750 millions de dollars (555 millions d'euros).

Fort d'une trésorerie nette de 1,80 milliard d'euros fin 2013, Dassault Systèmes se prépare à de nouvelles acquisitions dans la lignée d'Accelrys et RTT, leurs secteurs d'activité étant encore assez fragmentés, a-t-il Thibault de Tersant.

Dassault Systèmes, qui a pour principaux concurrents les américains Autodesk et Parametric Technology, compte améliorer cette année son chiffre d'affaires de 10 à 11% à taux de change constants, à 2,21-2,23 milliards d'euros, contre 2,07 milliards en 2013 (+5%), en données non IFRS.

Le groupe prévoit un bénéfice par action de 3,40 à 3,50 euros, après avoir dépassé en 2013 le consensus Thomson Reuters I/B/E/S avec un bénéfice de 3,49 euros contre 3,42 attendus.

Avec Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2014 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...