Bourse > Danone > Danone : Nestlé abaisse son objectif de ventes en 2013
DANONEDANONE BN - FR0000120644BN - FR0000120644
58.640 € -0.19 % Temps réel Euronext Paris
59.000 €Ouverture : -0.61 %Perf Ouverture : 59.130 €+ Haut : 58.460 €+ Bas :
58.750 €Clôture veille : 147 416Volume : +0.02 %Capi échangé : 38 462 M€Capi. :

Danone : Nestlé abaisse son objectif de ventes en 2013

Nestlé abaisse son objectif de ventes 2013Nestlé abaisse son objectif de ventes 2013

par Silke Koltrowitz

ZURICH (Reuters) - Nestlé a fait état d'une croissance organique de 4,1% au premier semestre, une évolution à la fois inférieure aux attentes et à celle de ses deux grands concurrents Danone et Unilever, le groupe agroalimentaire suisse souffrant de la faiblesse de la consommation en Europe.

Au vu de ces performances mitigées, la société a revu en baisse sa prévision de croissance du chiffre d'affaires sur l'ensemble de l'année, n'anticipant plus qu'une hausse autour de 5% contre une estimation précédente située entre +5% et +6%.

Le titre recule de 2,47% à 63,10 francs à Zurich à 8h35 GMT, entraînant Unilever, qui perd 0,73% et Danone, qui cède 0,72%, les deux valeurs figurant parmi les plus fortes baisses de l'EuroStoxx 50. L'indice de l'alimentation et des boissons perd 1%, plus net repli sectoriel en Europe.

"La croissance organique s'est quelque peu atténuée, reflétant une adaptation des prix par nos marchés, comme nous avons exploité la baisse des coûts des matières premières pour répondre aux attentes des consommateurs aujourd'hui plus soucieux des prix", précise Nestlé dans un communiqué.

Sa directrice financière, Wan Ling Martello, a même précisé que le nouvel objectif de ventes serait difficile à atteindre, et que l'amélioration des marges de 20 points de base réalisée au premier semestre ne devrait pas être répétée au second.

"Nous fixons un objectif de 5% mais ce ne sera pas facile, ce sera tendu", a-t-elle dit lors d'une conférence téléphonique pour les analystes et la presse.

"Nous ne nous attendions pas à ce que les coûts des matières premières soient aussi favorables au premier trimestre."

Le responsable des relations avec les investisseurs Roddy Child-Villiers a confirmé que les coûts de production devraient augmenter de moins de 5% sur l'année.

RALENTISSEMENT DANS LES PAYS ÉMERGENTS

Le groupe suisse espère toutefois que les baisses de prix sur ses marques et les dépenses d'investissement lui permettront d'augmenter ses volumes de vente au second semestre.

Le bénéfice net s'est établi en hausse de 3,7% à 5,1 milliards de francs suisses (4,1 milliards d'euros) sur la période, conforme au consensus Reuters.

Ces données contrastent avec l'annonce la semaine dernière par Danone d'une croissance organique meilleure que prévu et la confirmation de ses objectifs annuels grâce à une amélioration de ses performances en Europe.

De son côté, Unilever avait annoncé il y a deux semaines une hausse de 5,0% de sa croissance organique au deuxième trimestre, tout en disant que le rythme des ventes ralentissait dans les pays émergents.

La croissance de Nestlé sur les marchés émergents a ralenti également, à 8,2% au deuxième trimestre contre 8,4% au premier, mais le groupe a ajouté que les marchés en Chine, en Indonésie, en Malaisie et dans une bonne partie de l'Afrique avaient connu une croissance solide et qu'il avait constaté une reprise en Asie du Sud, en Afrique centrale et de l'Ouest et au Moyen-Orient.

Silke Koltrowitz, Benoît Van Overstraeten et Juliette Rouillon pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2013 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...