Bourse > Danone > Danone : Danone dopé par la nutrition infantile en Chine et l'eau
DANONEDANONE BN - FR0000120644BN - FR0000120644
60.690 € +1.17 % Temps réel Euronext Paris
60.130 €Ouverture : +0.93 %Perf Ouverture : 60.790 €+ Haut : 60.050 €+ Bas :
59.990 €Clôture veille : 331 500Volume : +0.05 %Capi échangé : 39 806 M€Capi. :

Danone : Danone dopé par la nutrition infantile en Chine et l'eau

Croissance organique du CA de Danone de 4,8% au 1er trimestreCroissance organique du CA de Danone de 4,8% au 1er trimestre

par Noëlle Mennella

PARIS (Reuters) - Danone a été dopé au premier trimestre par la reprise de son activité de nutrition infantile en Chine et par de solides performances dans l'eau, en Europe comme dans les pays émergents, mais ses performances dans les produits laitiers frais sont restées à la traîne.

Le contexte macroéconomique difficile du premier trimestre devrait se vérifier tout au long de l'exercice, prévoit le géant français de l'agroalimentaire tout en confirmant ses objectifs annuels.

Sur les trois premiers mois de 2015, le groupe a engrangé un chiffre d'affaires de 5.471 millions d'euros, un peu mieux que les 5.425 millions du consensus communiqué par Danone, faisant ressortir une croissance organique de 4,8% au regard des 4,6% attendus par les analystes.

Dans les produits laitiers frais, son principal métier avec des marques telles qu'Activia ou Actimel, le chiffre d'affaires trimestriel est en croissance organique d'à peine 0,2%, affaibli par la faiblesse des dépenses de consommation.

Dans la zone Europe, le maillon faible de la division depuis plusieurs années, les ventes ont diminué d'environ 4%, reflet d'une baisse des volumes résultant d'une rationalisation des assortiments et de promotions.

Mais Danone y entrevoit toujours une stabilisation des volumes d'ici la fin 2015 voire le début de 2016, a confirmé Cécile Cabanis, la directrice financière de Danone, en mentionnant une amélioration "significative" de la marge brute.

Dans la nutrition infantile, son deuxième pôle, Danone a engrangé des ventes en croissance organique de 11,6% à 1.220 millions d'euros (1.210 millions attendus).

En Chine, grâce à l'essort du e-commerce, l'activité du groupe dans la nutrition infantile reprend des couleurs après la crise déclenchée par la fausse alerte au botulisme lancée à l'été 2013 par un de ses fournisseurs en Asie.

ÉTAPE DÉCISIVE FRANCHIE EN 2015

"Les réalisations de ce premier trimestre me rendent confiant dans le fait que Danone est en marche (...) pour franchir une étape décisive de son développement en 2015", commente Emmanuel Faber, le directeur général de Danone, cité dans un communiqué.

En Bourse, à 12h26 l'action Danone progresse de 1,76% à 65,96 euros, après un nouveau plus haut historique à 65,98 euros. L'indice sectoriel monte de 1,03% et le CAC 40 de 0,7%.

Chez Bernstein, Andrew Wood estime que les produits laitiers frais sont toujours un problème pour Danone, tout en observant que les performances du premier trimestre sont meilleures que celles du quatrième trimestre 2014.

"Les produits laitiers frais en Europe restent importants pour Danone mais, du fait de l'évolution du portefeuille et de la catégorie depuis ces dernières années, ils représentent maintenant une part plus faible des profits", commente Cédric Besnard chez Barclays.

"(Ce qui compte) tout autant, voire plus, pour l'amélioration et la pérennité de la profitabilité de Danone", poursuit-il, "c’est le succès des marques d’eau à fortes marges que sont Aqua (Indonésie) ou Mizone (Chine) et la reprise de la nutrition infantile en Chine grâce au e-commerce".

Pour 2015, Danone confirme prévoir une croissance de ses ventes comprise entre 4% et 5% en données comparables, après celle de 4,7% réalisée l'an dernier.

Il s'attend toujours à une marge opérationnelle en légère progression après la baisse de 12 points de base à 12,59% accusée en 2014.

(Edité par Dominique Rodriguez)

Copyright © 2015 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...