Bourse > Danone > Danone : A terminé en repli de 3% après l'annonce du ca
DANONEDANONE BN - FR0000120644BN - FR0000120644
59.990 € +1.85 % Temps réel Euronext Paris
59.190 €Ouverture : +1.35 %Perf Ouverture : 60.150 €+ Haut : 59.000 €+ Bas :
58.900 €Clôture veille : 2 435 340Volume : +0.37 %Capi échangé : 39 347 M€Capi. :

Danone : A terminé en repli de 3% après l'annonce du ca

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le titre Danone a terminé la séance en repli de 3% après l'annonce de son chiffre d'affaires sur le 3ème trimestre 2012.

Les chiffres ressortent globalement en ligne avec les attentes, bien que le consensus visait une croissance organique un peu supérieure, autour de 6%. La valeur est surtout pénalisé par la forte baisse des ventes en Europe du sud.

Le Groupe a également décidé d'ajuster ses objectifs 2012. L'objectif de croissance du chiffre d'affaires est inchangé, à 5%-7% en données comparables. L'objectif de marge opérationnelle courante est ramené de ' stable ' à ' en baisse de 50 points de base à données comparables. L'objectif de free cash flow est inchangé à 2 milliards d'euros.

Rappelons que le chiffre d'affaires consolidé a progressé de +9,4% à 5 257 millions d'euros au troisième trimestre 2012. La croissance du chiffre d'affaires des neuf premiers mois 2012 est ressortie à +8,3%% à 15 733 millions d'euros (+5,6%% en données comparables).

Comme le craignait le bureau d'études d'Aurel BGC, la situation s'est aggravée en Europe du Sud mais l'Asie et le reste du monde ont maintenu un rythme de croissance élevé, identique à celui du semestre.

La principale différence avec ses attentes provient de la division eaux dont la performance est nettement supérieure à sa prévision. En effet, en dépit des mauvaises conditions climatiques en Europe, une base de comparaison favorable et surtout le dynamisme des émergents ont permis de dépasser le rythme de croissance du premier semestre.

A l'inverse, les produits laitiers pâtissent des difficultés en Europe du Sud avec une nette décélération par rapport au premier semestre.

Selon Aurel BGC, cette publication illustre la capacité du groupe à absorber le fort recul enregistré en Europe du Sud grâce au poids et au dynamisme des émergents.

'L'annonce d'un nouveau plan de rachat d'actions de 500 à 700 millions d'euros sur les quatre prochains mois, grâce à un très bon niveau de production de cash flow, est de nature à soutenir le titre', ajoute enfin le bureau d'études.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...