Bourse > Dalenys > Dalenys : Bénéfice semestriel en chute de 63%
DALENYSDALENYS NYS - BE0946620946NYS - BE0946620946
6.220 € +0.83 %
6.250 €Ouverture : -0.48 %Perf Ouverture : 6.300 €+ Haut : 6.183 €+ Bas :
6.169 €Clôture veille : 6 619Volume : +0.04 %Capi échangé : 111 M€Capi. :

Dalenys : Bénéfice semestriel en chute de 63%

tradingsat

(CercleFinance.com) - Au 1er semestre 20912, le résultat net consolidé de Rentabiliweb a chuté de 63% à 2,4 millions d'euros. Outre un élément exceptionnel négatif et la baisse de son chiffre d'affaires, le groupe doit faire face au lancement de sa solution monétique Btobill. En Bourse de Bruxelles ce matin, le titre recule de 2,4% à 4,8 euros.

Sur la période, le chiffre d'affaires du groupe de 'monétisation' d'audience sur Internet a reculé de 18,5% à 36,3 millions d'euros.

La division BtoB a vu ses ventes chuter de 31,6% à 12,8 millions en raison notamment de l'arrêt de la commercialisation des Facebook Credit, de la poursuite de la restructuration du pôle Micro-paiement et “en renonçant à certains clients à faible marge ou à risque, comme le secteur Loterie'.

L'offre de paiement Be2bill, lancée en janvier dernier, encaissait les flux de cartes bancaires de 13 marchands au 30 juin. Fin août, 401 clients utilisaient cette solution sur un total de 70 ayant signé des contrats d'engagement. Elle génère aussi des coûts de lancement.

La division BtoC a vu son chiffre d'affaires se tasser de 8,9% à 23,5 millions. Rentabiliweb évoque 'la persistance d'un contexte concurrentiel tendu et de fortes pressions sur les coûts de référencement des secteurs Rencontre et Jeu'. En revanche, il se dit satisfait des performances de l'Astrologie, son relais de croissance. 'Le secteur de la Voyance, produit fidélisant, présente en effet un taux moyen d'abonnement supérieur à celui du marché de la Rencontre, et donc un revenu moyen par utilisateur plus important', précise le groupe.

Du côté du compte d'exploitation, le résultat opérationnel du semestre s'effondre de 69,8% à 3,1 millions d'euros, à cause notamment d'éléments exceptionnels négatifs, “principalement le non versement d'un complément de prix et un défaut de paiement d'un de nos clients suite à l'insolvabilité d'un de ses partenaires”. En outre, un produit exceptionnel de 2,5 millions avait été perçu au 1er semestre 2011.

Hors exceptionnels, le résultat opérationnel courant a aussi chuté de 47,4% à 4,2 millions d'euros. Facteurs explicatifs : les recrutements opérés sur la période, des investissements publicitaires et le marketing direct, et les frais du lancement de la solution monétique Bto2bill. 'Hors impact de la nouvelle activité monétique, le recul du résultat opérationnel courant ressort à 21,5 %, en ligne avec l'évolution de l'activité', estime le groupe.

Le groupe rappelle qu'il n'a pas de dette financière et que ses fonds propres s'élèvent à 70 millions d'euros au 30 juin.

Son PDG Jean-Baptiste Descroix-Vernier estime que “depuis 18 mois, le groupe a entrepris un virage stratégique majeur en réaffectantses ressources humaines et financières pour se positionner durablement, et dès 2013, sur les marchés à très fort potentiel de croissance et de marge”.

En guise de perspectives, Rentabiliweb indique que 'l'impact conjoncturel, consommation des ménages et marché publicitaire, pourrait continuer de peser sur la rentabilité du pôle BtoB au second semestre à un niveau similaire à celui du premier semestre”. Le pôle BtoC, lui, devrait afficher en 2012 une rentabilité opérationelle similaire à celle de 2011.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...