Bourse > Cybergun > Cybergun : 'mettre l'accent sur le désendettement'
CYBERGUNCYBERGUN ALCYB - FR0013204351ALCYB - FR0013204351
1.000 € -0.99 % Temps réel Euronext Paris
0.970 €Ouverture : +3.09 %Perf Ouverture : 1.010 €+ Haut : 0.960 €+ Bas :
1.010 €Clôture veille : 4 453Volume : +0.05 %Capi échangé : 9 M€Capi. :

Cybergun : 'mettre l'accent sur le désendettement'

tradingsat

(CercleFinance.com) - Jérôme Marsac, aux manettes de Cybergun, revient sur les chiffres des six premiers mois de l'exercice, dévoilés la semaine dernière, et sur les ambitions du groupe.

Cercle Finance: Quel regard portez-vous sur les résultats semestriels?

Jérôme Marsac: Rappelons tout d'abord que Cybergun a dévoilé la semaine dernière un bénéfice net semestriel part du groupe d'un million d'euros, contre 1,8 million au premier semestre 2010, et un résultat opérationnel courant stable à 3,3 millions.

La bonne maîtrise des charges opérationnelles a conduit à l'amélioration de l'excédent brut d'exploitation (Ebitda), atteignant 4,1 millions d'euros sur le premier semestre 2011, en hausse de près de 14%.

Par ailleurs, l'élargissement continu du portefeuille et du réseau de distribution, avec la montée en puissance des bureaux en Russie et en Italie, a permis d'enregistrer un chiffre d'affaires record de 41,6 millions d'euros, contre 33,4 millions un an plus tôt.

Toutefois, la marge opérationnelle, légèrement inférieure aux niveaux habituels, a pâti de la hausse des coûts de production - sous-traitée en Asie, notamment en Chine - désormais enrayée.

Les augmentations tarifaires sont répercutées graduellement sur nos clients depuis quelques semaines mais pas aussi vite que nous l'aurions souhaité. Le processus va s'accélérer au 1er janvier, période généralement propice aux réajustements de prix.

Nous tablons donc sur un retour à la normale de la marge opérationnelle lors du prochain exercice.

Par ailleurs, Cybergun se fixe pour nouveaux objectifs annuels un chiffre d'affaires de l'ordre de 90 millions d'euros et une marge opérationnelle courante d'au moins 8%, au regard du comportement prudent du réseau de distribution, plus particulièrement observé en Europe, ou encore des ventes du jeu Blackwater.

Les objectifs initiaux (100 millions et 10% de marge) devraient être atteints ou dépassés dès le prochain exercice.

CF: Quels vont être les grands chantiers des mois à venir?

JM: Nous entendons clairement mettre l'accent sur le désendettement et travaillerons sur le bilan au cours des deux ans à venir, en limitant les investissements et en réduisant les stocks.

La croissance annuelle du chiffre d'affaires devrait ainsi se rapprocher davantage des 10% que des 20%, contrastant avec les dernières années.

Les acquisitions ne constituent plus pour l'heure une priorité et nous n'envisageons donc pas de réaliser de telles opérations dans les prochains mois.

CF: Pouvez-vous nous parler de votre positionnement, assez récent, sur les jeux vidéo?

JM: Nous avons pour objectif d'acquérir une position solide dans le domaine des jeux Free to Play, gratuits mais générant des revenus notamment grâce aux micro paiements.

Selon nous, ils devraient rencontrer un succès croissant et peu à peu supplanter les jeux traditionnels.

Nous tirerons pleinement partie dans les prochains mois de notre catalogue d'une dizaine de titres et de notre présence sur la niche des jeux avec pistolets pour garçons.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...