Bourse > Credit agricole > Credit agricole : Les pertes historiques de la banque verte n'effraient pas la Bourse
CREDIT AGRICOLECREDIT AGRICOLE ACA - FR0000045072ACA - FR0000045072
11.495 € -1.03 % Temps réel Euronext Paris
11.595 €Ouverture : -0.86 %Perf Ouverture : 11.630 €+ Haut : 11.435 €+ Bas :
11.615 €Clôture veille : 8 364 700Volume : +0.30 %Capi échangé : 32 293 M€Capi. :

Credit agricole : Les pertes historiques de la banque verte n'effraient pas la Bourse

CREDIT AGRICOLECREDIT AGRICOLE

(Tradingsat.com) - Crédit Agricole a annoncé des pertes historiques sur son exercice 2012, à -6,5 milliards d'euros, en raison des "impacts comptables d'opérations exceptionnelles" sur lesquelles la banque avait communiqué en début de mois, ce qui a permis d'éviter les mauvaises surprises ce mercredi.

Le titre grimpait encore de plus de 4% en fin de séance vers les 7,6 euros, parmi les plus fortes hausses du CAC40, juste derrière Lafarge.

CM-CIC Securities qui a évoqué dans une note le "travail de fond sur le bilan" du Groupe a confirmé sa recommandation "Achat" et son objectif de cours de 9,50 euros sur la valeur.

Opération de communication réussie

Crédit Agricole S.A. avait déjà préparé les esprits en annonçant le 1er février que ses comptes du quatrième trimestre allaient être affectés par une charge de 2 670 millions d'euros liée à la dépréciation d’écarts d’acquisition, sans conséquence sur ses ratios de solvabilité.

Ces résultats intègrent également la réévaluation de la dette propre à hauteur de -541 M€ nets, une dépréciation des participations de -408 M€ après impôts, -703M€ liés à la perte d’Emporiki et Chevreux.

2012, année de "transformation et de recentrage"

Le résultat net part du Groupe "normatif" s’élève sur ce trimestre à 548 M€, en hausse de 10% par rapport au quatrième trimestre 2011.

"Il traduit d’abord, dans un contexte macroéconomique toujours atone, la résistance du pôle Banque de proximité en France et la performance du pôle Gestion de l’épargne, métiers coeurs du Groupe ; il reflète également l’adaptation de la Banque de financement et d’investissement à un modèle plus économe en liquidités et en fonds propres. Enfin, il enregistre les conséquences du contexte économique italien auquel s’ajoute, dans l’activité du crédit à la consommation, l’impact de la baisse des encours", explique aujourd'hui le Groupe dans un communiqué.

Pour Jean-Paul Chifflet, directeur général de Crédit Agricole S.A., "2012 a été une année de transformation et de recentrage. Nous tournons une page et nous allons élaborer cette année un nouveau plan à moyen terme. Il montrera que nous allons de l’avant sur des bases solides".

En matière de solvabilité, le ratio Core Tier 1 de Crédit Agricole S.A. sous Bâle 2.5 s’établit à 9,7% à fin décembre 2012, ajusté de la déconsolidation d'Emporiki qui sera traduite dans les comptes du premier trimestre 2013. Il progresse de 110 points de base par rapport au 31 décembre 2011, cette amélioration provenant principalement de la réduction d’une quarantaine de milliards d'euros d’emplois pondérés à la suite de la réalisation du Plan d’adaptation.

Pas de dividende

Au vu des résultats 2012 et des objectifs de solvabilité à court terme, le Conseil d’administration décide de ne pas proposer à l’Assemblée Générale de distribuer un dividende au titre de l’exercice 2012.

"A la suite de l’ensemble de ces mesures d’adaptation au nouveau contexte bancaire et financier, Crédit Agricole S.A. est en ordre de marche pour délivrer une performance financière durable", conclut la banque verte.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...