Bourse > Credit agricole > Credit agricole : Les bancaires rechutent, le bout du tunnel est encore loin
CREDIT AGRICOLECREDIT AGRICOLE ACA - FR0000045072ACA - FR0000045072
11.495 € -1.03 % Temps réel Euronext Paris
11.595 €Ouverture : -0.86 %Perf Ouverture : 11.630 €+ Haut : 11.435 €+ Bas :
11.615 €Clôture veille : 8 364 700Volume : +0.30 %Capi échangé : 32 293 M€Capi. :

Credit agricole : Les bancaires rechutent, le bout du tunnel est encore loin

tradingsat

(Tradingsat.com) - L'optimisme observé vendredi dans la foulée de l'accord conclu par 26 pays européens (tous les membres de l'Union Européenne sauf la Grande Bretagne) pour mettre en place un cadre de surveillance budgétaire et de coopération économique a fait long feu. Le marché parisien est reparti à la baisse lundi, valeurs bancaires en tête. Vers 16h15, BNP Paribas rechute de 4,8% sous 31 euros, suivie par Crédit Agricole (-4,6% à 4,6 euros) et Société Générale (4,4% à 18,7 euros).

Le sentiment dominant aujourd'hui est que si une étape semble avoir été franchie en vue d'une plus grande intégration économique européenne, les solutions pour résoudre la crise actuelle de l'endettement des Etats ne sont toujours pas au point. « L'accord sur le nouveau pacte budgétaire du 9 décembre pose les fondements d'une union économique, pendant indispensable de l'union monétaire », mais « le marché devrait continuer à attaquer la dette souveraine des pays en difficulté en raison du manque de garde-fou », commente ainsi Natixis.

De fait, les taux italiens à 10 ans grimpent de plus de 4% à 6,64%, tandis que les taux espagnols progressent de 2% à 5,86 %. Et ce alors que l'agence de notation S&P pourrait très rapidement dégrader les notes des Etats de la zone Euro, ce qui entraînerait ensuite l'abaissement en cascade de la notation de l'ensemble des institutions financières...

En attendant, Natixis salue néanmoins aujourd'hui « les décisions prises par les banques centrales sur la liquidité en devises et les mesures annoncées par la BCE pour fournir la liquidité aux banques européennes sur trois ans ». Dans un contexte de crise toujours « loin d'être terminée », le broker conseille de continuer à jouer les champions nationaux : BNP Paribas, Société Générale, Deutsche Bank, UBS et Intesa.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...