Bourse > Credit agricole > Credit agricole : Le secteur bancaire en vive hausse après les accords européens
CREDIT AGRICOLECREDIT AGRICOLE ACA - FR0000045072ACA - FR0000045072
12.280 € -0.61 % Temps réel Euronext Paris
12.360 €Ouverture : -0.65 %Perf Ouverture : 12.365 €+ Haut : 12.210 €+ Bas :
12.355 €Clôture veille : 2 729 860Volume : +0.10 %Capi échangé : 34 950 M€Capi. :

Credit agricole : Le secteur bancaire en vive hausse après les accords européens

Le secteur bancaire en vive hausse après les accords européensLe secteur bancaire en vive hausse après les accords européens

(Tradingsat.com) - Alors que les regards sont tournés vers le Japon suite au séisme dévastateur qui s'est produit en fin de semaine dernière, affectant ce matin de nombreux secteurs d'activité en Bourse (assurance, réassurance, luxe etc.), les valeurs bancaires se distinguent nettement. Dexia (+5,9%), Crédit Agricole (+4,3%), Société Générale (+4%), BNP Paribas (+2,8%) et Natixis (+2%) affichent des gains relativement élevés.

Le regain d'optimisme autour des banques s'explique surtout par les annonces rassurantes du week-end lors du sommet des dirigeants des pays de l'Euro Zone. Elles concernent le « Pacte pour l'euro », mesures visant à renforcer la compétitivité de la zone, et l'évolution des mécanismes de soutien financier aux pays en difficultés.

« Le pacte pour l'euro qui instaure une coordination renforcée des politiques économiques pour la compétitivité et la convergence a été approuvé. Ce pacte sera soumis au Conseil européen des 24 et 25 mars 2011 pour permettre aux États membres n'appartenant pas à la zone euro de préciser s'ils ont l'intention de participer au pacte. Parallèlement, les États membres de la zone euro indiqueront les premières mesures qu'ils s'engagent à mettre en oeuvre au titre du pacte au cours de l'année à venir », pouvait-on lire au premier paragraphe du communiqué diffusé dans la nuit de vendredi à samedi à l'issue du Sommet de l'Eurogroupe.

"Ce Pacte était la condition réclamée par l'Allemagne et la France en échange d'un renforcement de l'aide aux pays en difficulté. Les pays européens devront le transcrire dans leur législation mais les modalités resteront à la discrétion de chacun. Ce point pourrait en limiter l'impact puisque aucun futur mécanisme de sanction n'a été présenté pour l'heure", a commenté un analyste parisien.

Notons également que JP Morgan Cazenove a relevé sa recommandation sur les banques européennes de "Neutre" à "Surpondérer", le courtier ayant un avis positif sur les banques françaises et italiennes.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...