Bourse > Credit agricole > Credit agricole : Le cac 40 s'enfonce dans le rouge, les banques à la peine
CREDIT AGRICOLECREDIT AGRICOLE ACA - FR0000045072ACA - FR0000045072
11.495 € -1.03 % Temps réel Euronext Paris
11.595 €Ouverture : -0.86 %Perf Ouverture : 11.630 €+ Haut : 11.435 €+ Bas :
11.615 €Clôture veille : 8 364 700Volume : +0.30 %Capi échangé : 32 293 M€Capi. :

Credit agricole : Le cac 40 s'enfonce dans le rouge, les banques à la peine

Le cac 40 s'enfonce dans le rouge, les banques à la peine Le cac 40 s'enfonce dans le rouge, les banques à la peine

(Tradingsat.com) - Les craintes persistantes autour de l'avenir de la zone euro et du destin de la Grèce en particulier pèsent sur les marchés actions européens, qui se sont retournés à la baisse lundi après-midi malgré une certaine détente observée sur les taux d'emprunt d'Etat espagnol et italien.

Alors qu'une sortie de la Grèce a de nouveau été évoquée par la presse ce week-end, l'Allemagne a douché lundi les espoirs d'interventions futures de la Banque centrale européenne (BCE) pour lutter contre la crise de la dette, avant la visite prévue à Berlin du président français François Hollande, jeudi, et du premier ministre grec Antonis Samaras, vendredi.

"Il ne faut pas attendre (de ces entretiens) que l'on prenne les décisions essentielles", a déclaré à l'AFP le porte-parole du gouvernement, Steffen Seibert. Son homologue du ministère des Finances, Martin Kotthaus, a embrayé en rappelant que Berlin "attendait le rapport de la troïka" avant toute décision sur la Grèce, en particulier sur un éventuel rallongement du délai imparti à Athènes pour ses réformes.

Autre indice d'un durcissement de ton à Berlin, a poursuivi l'AFP, "le porte-parole du ministère des Finances a fait lundi une entorse inhabituelle à la règle qui veut qu'en Allemagne, la politique monétaire ne fasse l'objet d'aucun commentaire du gouvernement.

Si la Banque centrale européenne (BCE) déterminait des écarts maximum de taux d'emprunt entre pays européens, au-delà desquels elle interviendrait en achetant en masse des obligations publiques, cela serait 'd'un point de vue théorique très problématique', a-t-il dit".

Alors que l'indice DAX allemand surnage à Francfort, la Bourse de Paris s'enfonce désormais dans le rouge vif après s'être montrée plutôt résistante jusqu'en début d'après-midi.

Le CAC 40 cède ainsi 0,54% à 3 468 points, largement pénalisé par les valeurs bancaires au premier rang desquelles Crédit Agricole (-5,5%) dont les résultats semestriels seront publiés la semaine prochaine.

De son côté, Société Générale chute de 4,2% et BNP Paribas de 3,2%. Hors indice vedette, Natixis décroche de 3,6%.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...