Bourse > Credit agricole > Credit agricole : Crédit agricole va supprimer plus de 2.000 postes
CREDIT AGRICOLECREDIT AGRICOLE ACA - FR0000045072ACA - FR0000045072
10.855 € +2.41 % Temps réel Euronext Paris
10.500 €Ouverture : +3.38 %Perf Ouverture : 10.870 €+ Haut : 10.405 €+ Bas :
10.600 €Clôture veille : 9 864 210Volume : +0.35 %Capi échangé : 30 495 M€Capi. :

Credit agricole : Crédit agricole va supprimer plus de 2.000 postes

tradingsat

par Lionel Laurent et Matthieu Protard

PARIS (Reuters) - Le Crédit agricole, qui s'efforce comme les autres banques françaises de renforcer sa solidité financière pour faire face à la crise de la zone euro, va supprimer 2.350 postes, principalement dans sa banque de financement et d'investissement (BFI), a indiqué mercredi à Reuters une source syndicale.

La source a précisé que la banque allait supprimer 1.750 postes dans ses activités de BFI et 600 postes dans le leasing (location avec option d'achat) et le "consumer finance" (crédit à la consommation et services financiers aux particuliers).

Une autre source syndicale a confirmé à Reuters le chiffre de 1.750 suppressions de postes dans la BFI.

Ces suppressions de postes représentent environ 1,5% des effectifs du groupe Crédit agricole et 13,5% des effectifs de la BFI.

"La problématique est de savoir comment on en est arrivé là", réagit un syndicaliste. "Pourquoi la réglementation est ce qu'elle est ? Pourquoi la liquidité pose des problèmes aujourd'hui ?"

Une porte-parole de la banque n'a pas souhaité commenter ces informations.

Le Crédit agricole rejoint désormais BNP Paribas et Société générale qui ont aussi annoncé des réductions d'effectifs ces dernières semaines dans le cadre de leur programme de réduction de bilan et d'arrêt de certaines de leurs activités.

VERS UNE RÉDUCTION DE VOILURE À L'INTERNATIONAL

Avec la crise que traverse la zone euro, les banques françaises sont contraintes de revoir leur structure de financement. Trop dépendantes des financements à court terme, elles ont entrepris de réduire leurs besoins de financement en dollar.

Pour cela, le Crédit agricole a fait savoir qu'il entendait réduire de 50 milliards d'euros son endettement entre juin 2011 et décembre 2012.

Il entend également réduire son programme de refinancement sur les marchés à moyen et long terme, en passant de 22 milliards d'euros en 2011 à 12 milliards en 2012.

Selon des sources bancaires, outre les suppressions de postes, le Crédit agricole pourrait restructurer plus en profondeur sa BFI et annoncer sa volonté de quitter certains marchés à l'international. Une vingtaine de pays seraient concernés.

En prenant les commandes du Crédit agricole SA début 2010, Jean-Paul Chifflet, le directeur général de la banque, n'avait pas caché sa volonté de rompre avec la stratégie de développement dans les activités de marché de l'ancienne équipe dirigeante, pour privilégier les activités de financement et surtout la banque de détail.

Dans le courtage actions, le groupe a déjà décidé de rapprocher ses activités avec la banque d'investissement chinoise Citic Securities. Dans le cadre de cette opération, le chinois prendra une part de 19,9% dans CLSA et dans Cheuvreux, les deux filiales du Crédit agricole ayant vocation à être fusionnées.

A la Bourse de Paris, l'action Crédit agricole creusait ses pertes en milieu d'après-midi et cédait plus de 3,5% à 4,36 euros. Au même moment, l'indice bancaire européen reculait de 1,07%.

La crise financière et la nette dégradation de l'environnement économique ont entraîné de lourdes restructurations dans la secteur bancaire mondial.

Plus de 125.000 postes ont ainsi été supprimés ces derniers mois dans les grandes banques internationales.

Edité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...