Bourse > Credit agricole > Credit agricole : Des résultats supérieurs aux attentes
CREDIT AGRICOLECREDIT AGRICOLE ACA - FR0000045072ACA - FR0000045072
10.600 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris
10.500 €Ouverture : +0.95 %Perf Ouverture : 10.840 €+ Haut : 10.405 €+ Bas :
10.600 €Clôture veille : 6 037 770Volume : +0.21 %Capi échangé : 29 778 M€Capi. :

Credit agricole : Des résultats supérieurs aux attentes

tradingsat

(CercleFinance.com) - Crédit Agricole SA a terminé le 1er trimestre de son exercice 2013 sur un résultat net part du groupe en forte hausse de 50,8% à 469 millions d'euros. Ce chiffre est supérieur aux attentes moyennes du marché.

Avant réévaluation de la dette et impact de la mise en application de la norme IFRS 13 (CVA/DVA), le bénéfice net ressort à 726 millions d'euros, indique le groupe bancaire.

Selon le directeur général Jean-Paul Chifflet, 'le résultat publié est le reflet, dans un contexte économique médiocre, d'une bonne tenue de l'activité et des revenus dans les métiers coeur du Groupe, d'un coût du risque toujours modéré et d'une baisse graduelle des charges'

Sur la période, le produit net bancaire ressort à 3.853 millions d'euros. 'Retraité de la réévaluation de la dette et du day 1 CVA/DVA, il s'élève à 4.260 millions d'euros, montant qui, pour être comparé à celui du premier trimestre 2012, doit tenir compte d'un gain de 864 millions d'euros au titre de l'opération de rachat de dette hybride réalisé en 2012', indique le groupe.

Par activité, les encours de collecte et les crédits au sein de la banque de proximité (tous réseaux confondus) ont progressé respectivement de 5,5% et de 0,5% sur un an.

Du côté des activités dites d'épargne (gestion d'actifs avec Amundi et banque privée) et des assurances, plus de 14 milliards d'euros (nets) ont été collectés au 1er trimestre, le groupe ayant gagné des parts de marché.

Les charges d'exploitation s'affichent en baisse de 3,5% à 2.879 millions d'euros.

Le coût du risque recule de 18,9% à 765 millions d'euros, niveau qualifié de 'globalement modéré'.

Enfin, le ratio de solvabilité core Tier 1 s'établit à 8,5%, en tenant compte d'“une réglementation transitoire des conglomérats financiers est appliquée dans l'attente de Bâle 3”. “Ce taux constitue un point bas avant l'extension du Switch, telle qu'annoncée lors de la présentation des résultats annuels 2012, et l'application de Bâle 3 à partir de 2014”, indique enfin le groupe.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...