Bourse > Colas > Colas : Colas vise l'équilibre en europe centrale en 2012
COLASCOLAS RE - FR0000121634RE - FR0000121634
148.900 € +1.64 % Temps réel Euronext Paris
145.600 €Ouverture : +2.27 %Perf Ouverture : 148.900 €+ Haut : 145.100 €+ Bas :
146.500 €Clôture veille : 2 072Volume : +0.01 %Capi échangé : 4 862 M€Capi. :

Colas : Colas vise l'équilibre en europe centrale en 2012

tradingsat

PARIS (Reuters) - Colas se fixe pour objectif de retrouver l'équilibre en Europe centrale en 2012 grâce à la restructuration de ses activités sur place, a déclaré jeudi le PDG du numéro un mondial de la construction de routes.

Principale filiale du groupe Bouygues par le chiffre d'affaires, Colas a accusé l'an dernier dans ses activités d'Europe de l'Est et centrale une perte opérationnelle courante de 109 millions d'euros qui a largement contribué à faire tomber la marge opérationnelle courante de l'ensemble de la société à 3,1%, contre 4,7% en 2009.

"En Europe centrale, l'exercice devrait être encore difficile, mais les pertes seront fortement réduites en 2011", a déclaré Hervé Le Bouc au cours d'une conférence de presse.

Colas a réduit drastiquement ses effectifs en Europe centrale, de 25%, et table, grâce à ces mesures et à une plus grande sélectivité dans la prise d'affaires, sur une remontée progressive de sa marge cette année.

La crise financière de 2008 a gelé nombre de grands projets en Europe centrale et Colas cherche à réduire la voilure sans compromettre ses chances de participer aux futurs marchés qui ne manqueront pas de se présenter à court terme, tant les besoins d'infrastructures restent importants dans la région.

Colas a souffert aussi à deux reprises de l'alternance politique, avec l'annulation à la Réunion du projet de tram-train après les élections régionales de mars 2010, et l'annulation du contrat de l'autoroute D1 en Slovaquie après les élections législatives de juin dernier.

En attendant la reprise en Europe centrale, Colas mise sur l'Amérique du Nord, où il étudie pour cette année des acquisitions aux États-Unis et au Canada, ainsi que sur le ferroviaire, où Colas a répondu par exemple à un appel d'offres en Chine dont le processus d'attribution est en cours.

Interrogé sur l'impact de la hausse récente des cours du pétrole sur le prix du bitume, Hervé le Bouc a répondu qu'il était compliqué à chiffrer.

Si Colas est un grand consommateur d'enrobés, il est aussi producteur de bitume, notamment depuis sa raffinerie de Dunkerque. Sur l'année 2010, la vente de ce produit a ainsi eu un impact positif de 120 à 130 millions d'euros sur le chiffre d'affaires.

Gilles Guillaume, édité par Matthieu Protard

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...