Bourse > Club mediterranee > Club mediterranee : Le chinois Fosun relance la bataille pour le Club Med
CLUB MEDITERRANEECLUB MEDITERRANEE CU - FR0000121568CU - FR0000121568
24.580 € 0.00 %
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
24.600 €Clôture veille : -Volume : 0.00 %Capi échangé : 791 M€Capi. :

Club mediterranee : Le chinois Fosun relance la bataille pour le Club Med

Nouvelle surenchère sur Club Med emmenée par le chinois FosunNouvelle surenchère sur Club Med emmenée par le chinois Fosun

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Le conglomérat chinois Fosun est reparti vendredi à l'assaut du Club Méditerranée en lançant une surenchère de dernière minute sur le groupe de loisirs également convoité par le milliardaire italien Andrea Bonomi.

Plus d'un an après avoir lancé une première offre sur le Club, Fosun revient dans la bataille après avoir été mis en échec par l'Italien. Soutenu par le management du groupe, il propose maintenant de racheter le Club au prix de 22 euros par action, valorisant l'entreprise à 839 millions d'euros (860 millions dette comprise), soit 6% de plus que les 790 millions d'Andrea Bonomi.

Cette dernière surenchère est portée par un véhicule d'investissement baptisé Gaillon II, détenu à 85,1% par Fosun, auquel participe le fonds Ardian (ex-Axa Private Equity) à hauteur de 5%, un tour opérateur chinois U-Tour à hauteur de 7,5% et le management de l'entreprise (2,5%).

Fidelidade, compagnie d'assurances portugaise contrôlée par Fosun, sera également associée à l'offre, au-delà des 50% que détiendrait Fosun et dans une limite de 20% du capital du Club.

Gaillon pourrait également ouvrir son capital à d'autres partenaires, Fosun restant majoritaire. Le conglomérat brésilien Docas Investimentos, déjà actif dans le tourisme, pourrait ainsi prendre une participation pouvant aller jusqu'à 20%.

"C'est une bonne nouvelle pour le Club Med, je me réjouis", a déclaré Henri Giscard d'Estaing, PDG du groupe, lors d'une conférence de presse. "Il s'agit d'une offre amicale, qui garantit la poursuite et l'accélération de la stratégie de développement poursuivie jusqu'ici", a-t-il ajouté, évoquant une opération "exemplaire de coopération franco-chinoise".

Principal actionnaire du Club Med, Fosun s'était associé à parité avec Ardian en mai 2013 pour lancer une OPA à 17,50 euros qui avait été entravée par de multiples recours d'actionnaires minoritaires. Une période de blocage judiciaire de près d'un an avait alors été mise à profit par le milliardaire italien pour monter au capital et lancer une contre OPA à 21 euros en juin dernier.

OFFRE MAJORITAIREMENT CHINOISE

Or cette fois, il ne s'agit plus d'une offre franco-chinoise mais bien d'une OPA majoritairement chinoise.

Vendredi matin, Ardian a d'ailleurs cédé à Fosun sa participation de plus de 8% dans le Club, au prix de 22 euros par action, permettant au groupe chinois de détenir, à ce jour, environ 18% du capital et 25% des droits de vote du Club.

Pour se prémunir d'éventuelles critiques, face au passage d'un emblématique groupe français sous pavillon chinois, Guo Guangchang, propriétaire de Fosun, a insisté sur son attachement aux racines françaises du Club. "Nous sommes un partenaire de long terme du Club Med, respectueux de ses racines et de son style français", a-t-il déclaré.

Le siège social du Club resterait basé à Paris, Henri Giscard d'Estaing et Michel Wolfovski seraient confirmés comme PDG et directeur général délégué et le groupe ne serait pas retiré de la cote.

"Laisser une part de flottant aux investisseurs français cela permet aussi de garantir cet ancrage français", glisse-t-on dans l'entourage de l'entreprise.

Les dirigeants du Club disent aussi souhaiter que de "grands investisseurs institutionnels français" restent au capital.

La Caisse des dépôts et Consignations en détient déjà 5,3%.

JUSTIFICATION

Pour justifier de payer 22 euros aujourd'hui, au lieu des 17,50 euros proposés il y a près de 18 mois, Fosun a invoqué un "horizon stratégique beaucoup plus long qu'en mai 2013" ainsi que des retours sur investissements "très rapides" liés aux 50 millions d'euros supplémentaires qu'il entend allouer en 2015-2016 à l'extension de villages haut de gamme 4 tridents.

Fosun entend poursuivre et accélérer la stratégie actuelle du Club, centrée sur une montée en gamme de ses villages et un développement accéléré en Chine, où il compte déjà trois villages, ainsi qu'au Brésil ou en Russie.

Déficitaire, le Club Med est en difficulté depuis de nombreuses années. Le groupe a lourdement souffert de la crise en Europe où il réalise encore 70% de ses ventes. Pour sortir du marasme, il a opté pour un repositionnement sur le haut de gamme et un développement dans les pays émergents, notamment en Chine où il vient d'ouvrir un troisième village.

Fosun, allié du Club depuis 2010, a pour objectif d'ouvrir cinq villages en Chine d'ici à 2015 et de faire du marché chinois le deuxième du groupe après la France (40% des ventes).

Andrea Bonomi, qui détient près de 10% du capital du Club, avait quant à lui dit vouloir poursuivre la stratégie tout en équilibrant davantage le développement entre l'Europe, l'Asie et l'Amérique latine, en remodelant l'offre moyen de gamme (trois tridents) en Europe et en révisant le modèle "all inclusive" (tout compris) pour introduire des options à la carte, plus rentables.

L'Italien a fait savoir vendredi qu'il étudiait ses options "dans l'intérêt de la société et de nos partenaires".

Selon le calendrier indicatif de Gaillon, l'offre pourrait débuter à la mi-octobre pour une clôture à la fin novembre.

Le titre Club Med a été suspendu en Bourse vendredi sur un dernier cours de 21,27 euros. Sa cotation reprendra lundi 15 septembre.

(Avec Alexandre Boksenbaum-Granier et Dominique Vidalon, édité par Jean-Michel Bélot)

Copyright © 2014 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...