Bourse > Club mediterranee > Club mediterranee : Club med mise sur la zone amériques et la chine
CLUB MEDITERRANEECLUB MEDITERRANEE CU - FR0000121568CU - FR0000121568
24.580 € 0.00 %
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
24.600 €Clôture veille : -Volume : 0.00 %Capi échangé : 791 M€Capi. :

Club mediterranee : Club med mise sur la zone amériques et la chine

Club med mise sur la zone amériques et la chineClub med mise sur la zone amériques et la chine

par Noëlle Mennella et Dominique Vidalon

PARIS (Reuters) - Club Méditerranée compte sur le redressement durable de sa rentabilité dans la zone Amériques, son renforcement en Chine et son positionnement dans le haut de gamme pour faire face à un environnement économique guère favorable aux voyagistes.

De fait, la rentabilité opérationnelle de l'exploitant de villages de vacances progressera pour l'exercice 2010-2011, clos le 31 octobre, en dépit de l'impact négatif du printemps arabe et du tsunami japonais, a déclaré lors d'un entretien à Reuters son PDG, Henri Giscard d'Estaing.

Depuis son arrivée aux commandes de l'entreprise en décembre 2002, le PDG a engagé une profonde restructuration de l'entreprise, fondée en 1950 et cotée en Bourse depuis 1966.

Près de 10 ans plus tard, le Club Med a stoppé une diversification onéreuse pour gérer aujourd'hui 75 villages dans près de 40 pays, en se recentrant sur le haut de gamme.

Le PDG fait état d'un retour à la rentabilité opérationnelle de la zone Amériques en 2010-2011, pour la première fois depuis une décennie, une tendance jugée "pérenne". Il ne donne en revanche aucune date pour le versement d'un dividende, interrompu depuis l'an 2000.

"Lorsque le Club aura un niveau de rentabilité suffisant, nous verserons un dividende. Nous avons vocation à le faire dès lors que nous aurons un niveau de rentabilité durable", a-t-il simplement déclaré.

Il ne précise pas si le Club Med enregistrera un bénéfice net en 2010-2011 après la perte de 14 millions d'euros de 2009-2010 et celle de 53 millions d'euros en 2008-2009.

Dans la zone Amériques, le groupe prévoit aujourd'hui d'ouvrir un deuxième village aux Etats-Unis avec celui le Sandpiper en Floride. Ce nouveau village, bi-saisonnier, sera situé en montagne et devrait être développé en contrat de gestion, a précisé Henri Giscard d'Estaing.

Il a dit espérer que la rentabilité du village de Sandpiper se rapprocherait après 2013 de celles des villages de Cancun au Mexique et Punta Cana en République Dominicaine, les fleurons du groupe.

LA CHINE EN LIGNE AVEC LE PLAN 2015

En Amérique du Sud, Club Med compte ouvrir, fin 2013-début 2014, un quatrième village au Brésil, dans le nord de Rio de Janeiro près de Buzios et le développer en contrat de gestion afin de limiter le montant des investissements.

En Chine, le groupe est "en ligne" avec son objectif d'exploiter cinq villages et d'avoir 200.000 clients à l'horizon 2015, contre 60.000 en 2010.

Avec ce plan de développement en Chine, Club Med a également consolidé son tour de table en attirant un nouveau partenaire industriel, le chinois Fosum, qui possède 9,7% du capital du groupe au côté notamment de La caisse des dépôts du Maroc 9,1%, de Fidelity FMR (9,8%) et d'Axa Private Equity (9,3%).

Prié d'évoquer ses projets immobiliers, Henri Giscard d'Estaing a indiqué que le groupe n'avait pas "vocation a être durablement propriétaire de ces actifs".

A fin 2010, Club Med détenait 23 villages en propres sur un total de 75. La valeur nette comptable des murs des villages inscrite au bilan du groupe au 31 octobre 2010 était de 683 millions d'euros.

Henri Giscard d'Estaing a observé qu'il n'y avait pas d'urgence à vendre ces actifs compte tenu d'un niveau d'endettement qui devrait encore s'améliorer en 2011.

Il a ajouté que le free cash flow, positif en 2009-2010 de 41 millions d'euros hors cessions d'actifs, devrait l'être encore en 2010-2011 "démontrant ainsi que le Club Med est structurellement générateur de cash".

Le PDG a souligné également qu'il restait "une poignée de villages à fermer" et que le groupe y "travaillait".

Vers midi, l'action Club Med progressait de 0,77% à 11,75 euros faisant ressortir une capitalisation boursière de 355 millions d'euros. Depuis le début de l'année, elle a perdu 24%, après une baisse de 22,2% en 2010.

Noëlle Mennella, édité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...