Bourse > Ciments francais > Ciments francais : Nette baisse du bénéfice net semestriel
CIMENTS FRANCAISCIMENTS FRANCAIS CMA - FR0000120982CMA - FR0000120982
80.500 € +1.26 %
79.500 €Ouverture : +1.26 %Perf Ouverture : 80.500 €+ Haut : 79.500 €+ Bas :
79.500 €Clôture veille : 139 689Volume : +0.39 %Capi échangé : 2 865 M€Capi. :

Ciments francais : Nette baisse du bénéfice net semestriel

tradingsat

(CercleFinance.com) - Filiale d'Italcementi à plus de 80%, Ciments français a vu son bénéfice net consolidé reculer de 27,9% à 48,4 millions d'euros. Cependant, un acompte sur dividende 2013 stable de 1,5 euro sera payable le 7 août prochain et les prévisions ont été maintenues.

En Bourse de Paris ce matin, le titre Ciments français reste pratiquement sans réaction ce matin (- 0,2% à 45,4 euros).

Notons que de ce total, le résultat net attribuable aux propriétaires de la société mère chute de 43,9 à 8 millions d'euros, soit de 0,98 à 0,23 euro par action.

Sur la période, les ventes du groupe de matériaux de construction se sont tassées de 4,2% à 1.831,1 millions.

Le résultat brut d'exploitation se tasse de 5,2% à 307,3 millions, abaissant la marge correspondante de 17 à 16,8%.

Du côté du résultat d'exploitation (- 7% à 139,2 millions), la marge revient sur le semestre de 7,8 à 7,6%. Notons qu'après avoir baissé de 32,5% au T1, le résultat d'exploitation a augmenté symboliquement de 4,3% au T2, d'où une marge de 10,7% (+ 0,6 point de pourcentage).

La dette financière nette a baissé de 38,2 millions d'euros de fin 2012 à mi-2013 à 808 millions d'euros. Le ratio de dette nette sur fonds propres reste pratiquement stable à 22,3%.

Le conseil d'administration a proposé le versement d'un acompte sur dividende 2013 de 1,5 euro par action, qui sera payable à compter du 7 août prochain.

En guise de perspectives, Ciments français estime que 'les plans d`action mis en place par le groupe, associés à l'évolution favorable attendue de certains marchés du groupe, devraient permettre d`aligner les résultats opérationnels du second semestre 2013 sur ceux de la même période de 2012, malgré l'impact négatif de l'absence de ventes de droits de CO2 et de l'évolution défavorable des taux de change.”

Et le groupe d'ajouter : “le résultat d'exploitation pour l'année entière devrait rester pénalisé par les effets négatifs enregistrés au cours du premier trimestre. L'évolution de certains marchés du groupe, en particulier l'Egypte, reste sujette à des incertitudes de prévision”.

Chez Aurel BGC, on souligne que la contraction des volumes de ciments, qui était de 9,6% au 1er trimestre, est revenue à 7,6% sur l'ensemble du premier semestre.

Selon les analystes, “la publication apparaît satisfaisant, mais les perspectives sont relativement proches des attentes du marché. A noter par ailleurs que (l'action) Italcementi est une des meilleures performances du secteur cimentier en Europe en 2013 (+30%)” depuis le début de l'année.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...