Bourse > Cgg > Cgg : Le titre consolide après son envolée, l'avis d'UBS
CGGCGG CGG - FR0013181864CGG - FR0013181864
14.240 € +0.92 % Temps réel Euronext Paris
13.830 €Ouverture : +2.96 %Perf Ouverture : 14.580 €+ Haut : 13.570 €+ Bas :
14.110 €Clôture veille : 452 643Volume : +2.05 %Capi échangé : 315 M€Capi. :

Cgg : Le titre consolide après son envolée, l'avis d'UBS

(Tradingsat.com) - L'action CGG subissait vendredi des prises de bénéfice (-9% à 5,40 euros vers 15h15) au lendemain d'une envolée de 34%. Les résultats trimestriels meilleurs qu'attendu du spécialiste des études sismiques et géophysiques ont rassuré les investisseurs.

Le rebond a été d'autant plus fort que le titre était massacré en Bourse depuis plusieurs mois. Un phénomène amplifié par les ventes à découvert de nombreux fonds spéculatifs qui ont ainsi probablement débouclé hier une partie de leurs positions.

Sur le plan des fondamentaux de l'entreprise, "les résultats opérationnels du troisième trimestre de CGG étaient légèrement en avance sur le consensus et nos estimations", notent les analystes d'UBS.

Mais, au delà des résultats, "le plus important fut le soulagement sur le fait que l'entreprise n'a pas l'intention de procéder à une augmentation de capital", souligne le broker.

Pour ce faire, CGG a conclu des accords avec ses créanciers afin d’assouplir certains covenants applicables.

Le ratio d’endettement maximal défini comme la dette nette sur l’EBITDAs a été accru de 3,00x à 3,75x pour les 12 mois glissants clos le 30 septembre 2015, à 3,50x pour les 12 mois glissants clos le 30 septembre 2016, à 3,25x pour les 12 mois glissants clos le 30 septembre 2017 et à 3,00x pour les périodes de 12 mois glissants suivantes.

Pourtant, si CGG a mis l'accent lors de sa conférence téléphonique sur ses efforts pour réduire ses effectifs, sur la réduction accélérée de sa flotte de navires, et la vente d'actifs non stratégiques, UBS pense qu' "il est peu probable que CGG puisse échapper au cycle [baissier] dans l'exploration" alors que "de récents commentaire des compagnies pétrolières suggèrent des coupes supplémentaires dans les budgets".

Le discours des dirigeants du groupe sur les perspectives demeure d'ailleurs négatif. La détérioration des conditions de marché, la pression sur les prix dans la sismique marine, et la baisse de la demande d'équipements plombent toujours la visibilité.

UBS a confirmé vendredi son opinion "Neutre" sur CGG, avec un objectif de cours ajusté à 6,50 euros, contre 7 euros auparavant.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...