Bourse > Cgg > Cgg : En perte au 1er trimestre, reprise au s2
CGGCGG CGG - FR0013181864CGG - FR0013181864
14.110 € +1.44 % Temps réel Euronext Paris
13.940 €Ouverture : +1.22 %Perf Ouverture : 14.280 €+ Haut : 13.030 €+ Bas :
13.910 €Clôture veille : 763 892Volume : +3.45 %Capi échangé : 312 M€Capi. :

Cgg : En perte au 1er trimestre, reprise au s2

tradingsat

(CercleFinance.com) - CGGVeritas fait état, au titre du 1er trimestre 2011, d'une perte nette part du groupe de 41 millions de dollars ou 30 millions d'euros (- 0,20 euro par action). Cette perte inclut des frais de refinancement non récurrents de 25 millions de dollars. Le groupe a maintenu ses objectifs “de génération de trésorerie et d'amélioration de performance”, une reprise “progressive” du marché sismique étant attendu durant la seconde moitié de l'année.

Le résultat opérationnel du groupe de services parapétroliers a chuté de 37,8% à 23 millions de dollars. Alors que le chiffre d'affaires gagnait parallèlement 4,5% à 728 millions, le taux de marge opérationnelle recule donc de 5 à 3%.

Le groupe indique que son CA recule de 20% du T4 2010 au T1 2011 (soit en données séquentielles), ce qui est attribué à 'un recul saisonnier de l'activité multi-clients et [au] faible taux d'utilisation des navires qui contrastent avec les fortes ventes de Sercel et l'augmentation importante du chiffre d'affaires terrestre'.

Dans le détail, la branche Sercel affiche une hausse de ses ventes de 23,9% à 275 millions et son résultat opérationnel (+90% à 95 millions) témoigne d'un décollage de la marge correspondante de 22 à 34%.

La branche Services, dont les facturations croissent de 4,3% à 533 millions de dollars, voit ses comptes opérationnels basculer dans le rouge (-26 millions contre + 14 millions un an plus tôt), la marge d'exploitation passant de +3 à -5%. Cette perte est notamment attribuée à la marine et 'à l'impact des évènements en Afrique du Nord et au Moyen Orient'.

Le cash flow opérationnel s'affiche en hausse de 34% à 202 millions de dollars après la compression 'sensible' du besoin en fonds de roulement.

Du côté du bilan, CGGVeritas indique que sa dette nette (+7,5% à 1.444 millions d'euros) représentait 38% de ses capitaux propres en fin de période, contre 35% un an plus tôt mais 41% à fin décembre.

Le groupe estime enfin que la mise en place de son plan de performance a 'bien progressé'.

Le carnet de commandes au 1er avril 2011 s'élève à 1,22 milliard de dollars “dans un marché qui devrait se renforcer progressivement”.

Le directeur général du groupe, Jean Georges Malcor, a estimé que “la performance financière du trimestre a été principalement impactée par les évènements géopolitiques, la poursuite du plan de modernisation de nos navires, les interruptions opérationnelles maritimes et le recul saisonnier des études multiclients.”

“Nos joint-ventures commerciales remplissent dès à présent leur carnet de commandes et par ailleurs, nous opérerons plusieurs navires sur des projets BroadSeis dans les mois à venir”, a-t-il ajouté.

Mentionnant le maintien des objectifs “de génération de trésorerie et d'amélioration de performance”, il estime que CGGVeritas est à même de profiter pleinement de la “reprise progressive du marché sismique à partir du 2ème semestre (S2)”.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...